Législatives 2006 : un respect de la parité hommes - femmes ? Pas encore...

r_2100x1400_radio_praha.png

En ce début du mois de mai, l'association civique « Le Forum 50% » lance, à Prague, une campagne médiatique diffusée sous le slogan « Assez de cravates !». Son but est de favoriser la présence des femmes tchèques en politique : actuellement, elles ne représentent que 18% des élus d'organes parlementaires. Un problème qui se pose avec une nouvelle acuité, à un mois des élections législatives en République tchèque...

En effet, sur les affiches placés dans les tramways, ainsi que dans les spots vidéo, diffusés dans les stations de métro, les Pragois verront, tout au long du mois de mai, une belle collection de cravates... Une question simple est placée en dessous : « Elections 2006 : Avez-vous vraiment le choix ? ». Les chiffres sont parlants : alors que les femmes forment plus de la moitié de la population tchèque, le pays ne compte que deux femmes ministres, 10 sénatrices et 34 femmes députées. Les présidents des régions tchèques et moraves sont exclusivement des hommes. Le Forum 50% veut donc inciter les Tchèques à donner, au moins, des voix de préférence aux candidates aux élections législatives, qui sont, là encore, peu nombreuses. Lenka Bennerova, directrice du Forum 50% explique :

« Nous avons, en Tchéquie, un nombre important de femmes membres de partis politiques, tout comme, par exemple, les pays scandinaves. C'est le parti chrétien-démocrate qui compte le plus de femmes - 52%. Le problème, c'est que les femmes ne sont absolument pas représentées dans les comités de directions des partis. Mais les candidats aux élections se recrutent justement parmi les membres de ces comités... »

A en croire les sociologues, si on laissait libre cours à l'évolution des choses, la parité hommes -femmes pourrait être atteinte, en République tchèque, dans 100-150 ans... Le Forum 50% prône alors la mise en place de mesures dites positives. Lenka Bennerova :

« En République tchèque aussi, malheureusement, on parle de 'discrimination positive', alors qu'il s'agit justement d'éliminer la discrimination. En plus, les quotas de femmes dans la vie politique, imposés par l'Etat, sont très mal vus dans notre pays post-communiste. Après, il existe des systèmes de quotas 'intérieurs' appliqués au sein de différents partis : chez nous, c'est le cas du Parti des Verts et du Parti communiste, qui ont un nombre assez élevé de femmes candidates aux élections, ainsi que le parti des démocrates européens. Mais aucun des grands partis parlementaires n'a encore opté pour cette démarche. »

La campagne « Assez de cravates ! » a été soutenue par le Fonds social européen et le ministère tchèque du Travail et des Affaires sociales. L'action du Forum 50% ne s'arrête pas avec les législatives de juin 2006 : il prépare d'autres manifestations favorisant la participation des femmes à la vie politique pour les mois à venir. D'ailleurs, au lendemain des élections, il récompensera le parti qui aura respecté le mieux le principe de parité.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture