Législatives : La social-démocratie demande que la politique tchèque vis-à-vis de l’Israël soit plus équilibrée

Selon le ministre des Affaires étrangères du cabinet fantôme de la social-démocratie, Lubomír Zaorálek, la politique étrangère de la République tchèque vis-à-vis de l’Israël devrait être plus équilibrée. Lors de la conférence de presse de ce mercredi, Zaorálek a demandé le maintien des relations traditionnellement chaleureuses entre les deux pays. Il a également vue d’un œil critique la récente proposition du président Miloš Zeman concernant une possible participation des soldats tchèques à la mission de l’ONU sur le plateau du Golan. A l’issue de cette conférence de presse, Lubomír Zaorálek a explicité les priorités sociale-démocrates de la politique étrangère qui incluent une contribution active de la République tchèque à l’Union européenne, l’Alliance atlantique et les Nations Unies. Il a également mis l’accent sur l’importance de la coordination entre le chef de l’Etat, le Premier ministre ainsi que des autres ministres en matière de la politique étrangère.