Législatives : victoire des nouvelles formations, déception pour les petits partis

Les élections législatives de 25 et 26 octobre sont marquées par l’entrée à l’Assemblée de deux nouveaux mouvements politiques, « ANO » du milliardaire Andrej Babiš et « l’Aube de la démocratie directe » de Tomio Okamura. Notamment grâce à eux, sept partis composeront la nouvelle Chambre basse contre seulement cinq formations suite aux élections précédentes. En revanche, les résultats du scrutin n’enchantent pas les petits partis, à l’exception des chrétiens-démocrates. Les Verts ont à peine passé la barre des 3%, suivis des Pirates avec 2,66 %. Le Parti des citoyens libres (Strana svobodných občanů) a considérablement amélioré son score par rapport au dernier scrutin. Si en 2010 le parti n’a atteint que 0,74 %, lors de ces élections, il en est à 2,46 %. Le Parti des droits des citoyens (SPOZ) dont l’actuel chef de l’Etat Miloš Zeman est le président d’honneur et dont plusieurs ministres du gouvernement de Jiří Rusnok se sont portés candidats termine quatrième parmi les formations qui ne se qualifient pas à l’assemblée avec 1,51 % des voix.