Les chants « Rorate » pour célébrer la période de l’Avent

r_2100x1400_radio_praha.png

Aujourd’hui, nous sommes le quatrième dimanche de l’Avent. En République tchèque, ainsi que dans d’autres pays, les croyants observent une vieille coutume populaire de l’Avent, née justement en Europe centrale, aux XIVe et XVe siècles : très tôt le matin, aux alentours de 6h00, ils assistent à la célébration de la Messe Rorate.

Cette messe, appelée aussi Messe de l’Attente, porte ce nom en raison de l’introït « Rorate, coeli, desuper… » (Cieux, répandez d’en haut votre rosée et que les nuées fassent descendre le juste). Initialement, la Messe Rorate était une messe votive en l’honneur de Marie, Mère de Dieu. Sa particularité est qu’on la célèbre à la lumière des cierges. Dans certaines églises, les fidèles et le curé prennent, après la messe, tous ensemble un petit-déjeuner festif.

Dans les pays tchèques, les Messes Rorate commencent à être célébrées sous le règne de l’empereur Charles IV. Elles sont ici accompagnées de magnifiques chants liturgiques qui, selon les musicologues, n’existent nulle part ailleurs. Nous vous faisons découvrir aujourd’hui ces chants, à travers quelques exemples signés de compositeurs tchèques du XVIIe siècle. Ils ont été enregistrés par l’ensemble Collegium Marianum en 2009.

Fondé à Prague en 1997, l’ensemble Collegium Marianum se consacre à l’interprétation de la musique ancienne des XVIIe et XVIIIe siècles. Son objectif est de présenter au public notamment des auteurs tchèques et d’Europe centrale. L’ensemble participe fréquemment à des projets internationaux, qu’il s’agisse des spectacles de musique, de danse ou de théâtre baroques. Ce dimanche, Collegium Marianum vous présente donc de vieux chants liturgiques tchèques liés à la période de l’Avent qui précède Noël. C’est avec cette belle musique que nous vous souhaitons de joyeuses fêtes, en espérant que vous allez passer au moins une partie de cette période festive en écoutant les programmes spéciaux que nous avons préparés pour vous.