Les grottes Konepruské

r_2100x1400_radio_praha.png

Ce mois-ci, cinquante ans se sont écoulés depuis la découverte des grottes Konepruské dans le Karst tchèque situé non loin de Prague. C'est pourquoi je vous invite à visiter ce miracle de la nature et à découvrir aussi la beauté et le mystère d'autres grottes en Bohême et en Moravie.

Depuis longtemps, les profondeurs attirent l'attention de l'homme. Les richesses cachées et les sources de forces puissantes sont captivantes et la présence d'êtres mystérieux, l'humidité, le froid et le noir font peur. La majorité des espaces souterrains abonde de multitudes infinies de formes - cintres, concrétions calcaires, pailles gracieuses et fragiles, rideaux et perles rupestres, cascades de pierre, affichant des couleurs splendides dont la gamme va du blanc brillant aux tons rouges-oranges pour finir par le noir sombre. Des particules de calcite ou d'aragonite ont mis des centaines, des milliers ou même des dizaines de milliers d'années pour se condenser et se déposer sous forme de couches sédimentaires minces qui ont vu le jour grâce aux eaux karstiques tombant goutte par goutte des parois et des plafonds.

Le Karst tchèque se trouvant dans la direction sud-ouest de Prague et, plus particulièrement, le Karst morave situé au nord de Brno sont les zones karstiques tchèques les plus importantes. Le Karst tchèque, zone pittoresque aux pentes calcaires raides, aux crêtes longues, aux plateaux ondulés et aux ravins sauvages, se trouve entre Prague et Beroun. La région est traversée par une vallée creusée par la rivière Berounka formant entre Beroun et le château de Karlstejn un canyon romantique aux parois calcaires fendues. Le Karst tchèque est de vieille date, la plupart des cavités, grottes et gouffres étaient donc entièrement remplis de sédiments. Nous devons leur découverte à l'effort surhumain des spéléologues.

Sur la rive droite de Berounka, se trouve le plus grand système de grottes en Bohême - les grottes Konepruske - qui sont d'une importance rare pour les géologues, les paléontologues, les archéologues et les historiens. Abritées par la colline Zlaty kun (Cheval d'or), s'élevant à l'altitude de 476 m, les grottes sont constituées par trois niveaux de couloirs et de dômes, dont la longueur totale est supérieure à deux kilomètres. Les niveaux central et supérieur sont partiellement ouverts au public. La grotte a une décoration relativement riche de stalagmites et stalactites et parmi ses formes particulières mentionnons les rosettes Konepruske formées des grappes de cintres sphériques attestant des processus karstiques tropicaux à l'aube du quaternaire. Les cavités formées de trois galeries hautes de 70 m ne furent découvertes qu'en 1950. Les archéologues y ont révélé non seulement des vestiges d'une habitation de l'ère paléolithique, il y a 70 000 ans, mais aussi les os d'animaux préhistoriques, dont le rhinocéros poilu, l'ours, le smilodon ou le tigre à dents de sabre. Au milieu du XVe siècle, une des parties du niveau supérieur abritait l'officine de faux-monnayeurs où furent frappés des sous tchèques. Sous le règne de Georges de Podebrady, on y frappa environ 6000 faux deniers hussites. Selon l'équipement conservé de l'atelier, il est évident que les faux-monnayeurs contrefirent la monnaie à l'aide d'une technologie plus avancée dépassant largement celle utilisée à l'époque par l'Hôtel de la Monnaie d'Etat. Accessibles depuis 1959, les grottes de Koneprusy abritent deux kilomètres de couloirs, salles et dômes visités chaque année par des milliers de touristes tchèques et étrangers. Parmi les attractions les plus intéressantes il y a notamment le stalagmite appelé l'Orgue dans la grotte de septembre ou le couple de stalagmites le Désir éternel. Mais les plus précieuses sont les rosettes déjà mentionnées, composées de calcite et de calcédoine que l'on ne trouve dans aucune autre grotte.

Le Karst morave est la formation karstique la plus importante et la plus évoluée du massif Tchèque. Il est formé par une chaîne de formations calcaires dévoniennes large de 3 à 6 km et longue de 25 km, qui s'étend de Brno en direction du nord. La surface du Karst sillonnée de ravins à versants raides et profonds, de petites vallées, de vaux et d'entonnoirs est alimentée par de grandes quantités d'eau coulant des régions non karstiques, ce qui a permis la formation de plus d'un milliers de grottes superposées sur trois niveaux et communiquant par de nombreuses cheminées et par des gouffres immenses. L'eau passant à travers la plupart des grottes a donné le jour à des concrétions calcaires somptueuses formant un riche décor intérieur.

Le gouffre Macocha (Marâtre), profond de 138 m, est le symbole du Karts morave. Son puits immense a un débouché de 174 à 76 m. Macocha fait corps avec un vaste système de grottes Punkevni-Amaterske dont la longueur actuelle de plus 35 km lui donne la première place en Europe centrale. Avant de contourner l'entrée du système de la grotte Amaterska, le ruisseau Sloupsky traverse les grottes Sloupsko-Sosuvske longues de 6,5 km.

La partie centrale du Karst morave est dominée par le système Rudicke propadani - Byci skala abritant plus de 5 km lavés par le ruisseau Jedovnicky. Dans les sédiments de ce qui forme l'entrée de la Byci skala on a découvert les restes d'une horrible cérémonie présumée funèbre et rituelle, organisée au début de l'âge de fer ; on y a trouvé 40 dépouilles défigurées et de nombreux objets de culte.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture