Les mineurs sans travail, mais non sans argent

r_2100x1400_radio_praha.png

Les mineurs tchèques ont, apparemment, beaucoup plus de chance que les employés de Let Kunovice. Le ministère de l'Industrie veut donner dix salaires mensuels aux mineurs qui, dans les quatre prochaines années, perdront leur travail. Ils seront environ 6 000. L'Etat ferme les mines surtout en Bohême du nord, la région la plus touchée par le chômage. Les raisons ? L'industrie extractive subit une restructuration et la production de la centrale nucléaire de Temelin remplacera une consommation annuelle de 12 000 tonnes de charbon. Cependant, la justice est parfois aveugle, doivent penser les 400 employés de la mine Kohinoor, à Most, licenciés récemment. Ils ne verront pas une seule couronne de plus, car, si le gouvernement était d'accord, le programme du ministère serait appliqué à partir de l'année prochaine seulement.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture