Les musiciens tchèques - briseurs de grève

r_2100x1400_radio_praha.png

La presse locale d'Atlanta considère les musiciens tchèques comme des briseurs de grève. Pourquoi? L'affaire s'est créée autour du plus ancien ballet américain, celui d'Atlanta. Depuis un an déjà, l'orchestre de ce ballet est en grève pour l'amélioration des conditions de travail. Il y a trois semaines, la direction de l'ensemble a perdu la patience et a annoncé aux musiciens son intention de les remplacer par des musiciens tchèques. Elle est entrée en contact avec l'agence pragoise Poksound qui, elle, s'est engagée à envoyer à Atlanta presque soixante-dix musiciens. « Mais les Américains ont dissimulé la vraie raison de leur commande », se plaigne le directeur de l'agence Josef Pokluda qui, après avoir signé le contrat, a reçu une lettre des syndicats américains. Dans cette lettre, les musiciens tchèques sont non seulement considérés comme des briseurs de grève, mais le juriste des syndicats y met en garde aussi contre la violation du droit de travail américain. De peur d'être accusé d'un délit, le chef de l'agence a résilié le contrat et les « briseurs de grève tchèques » ne partiront plus aux Etats-Unis.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture