Les mystères des environs de Jicin

Jicin, photo: Ben Skála, CC BY 3.0 Unported
0:00
/
0:00

Jicin est une ville charmante dans le Nord-Est de la Bohême. Il vaut certainement la peine de visiter l'église Saint-Jacques fondée en 1630 par Albrecht von Wallenstein et construite d'après le modèle de l'église de Saint-Jacques-de-Compostelle en Espagne. Et évidemment il y a le charmant château dominant la ville.

Jicin, photo: Ben Skála, CC BY 3.0 Unported
Jadis une petite porte dans le mur des remparts permettait aux tanneurs de descendre vers la rivière Cidlina pour y tremper les peaux. D'ailleurs dans le temps on appelait la petite porte « porte des tanneurs ». Une croix surmontée de l'image du Christ peinte sur du fer-blanc se trouve près du pont traversant la rivière Cidlina. Le témoignage de plusieurs générations dit qu'une femme fut brûlée vive en ce lieu même au XVIIe siècle, suite à une accusation de sorcellerie. Peu après la mort brutale de la sorcière, trois chiens noirs de taille impressionnante commencèrent à surgir de nulle part lorsque quelqu'un qui voulait traverser le pont la nuit arrivait à la hauteur de l'endroit où avait été édifié le bûcher. Les molosses se jetaient dans les jambes du passant nocturne, le renversaient et, avec un hurlement qui glaçait le sang, disparaissaient. Mais il y a eu des cas de passants retrouvés morts le matin au bord de la rivière Cidlina, les traits crispés par une expression de terreur sur le visage, sans pour autant présenter de morsures. Les gens pris de panique évitèrent ce lieu jusqu'au moment où une croix fut dressée à l'emplacement du bûcher. Depuis, les molosses ne se manifestèrent plus. Mais encore aujourd'hui certaines personnes sont angoissées et ressentent une sensation étrange lorsqu'elles passent à côté de la croix.

Photo: CzechTourism
Revenons à l'époque de cette histoire. Il y a deux explications à ce phénomène. La sorcière en question était probablement une herboriste vivant à l'écart et déjà par ce fait elle était bizarre. Elle fut dénoncée, torturée et condamnée. Procédé courant à l'époque en cas d'accusation de sorcellerie. Il est probable que la femme en question ait possédé trois grands chiens pour lui tenir compagnie. Après sa mort les chiens abandonnés ont vécu dans la nature, restant toujours à proximité de la bicoque où ils avaient vécu. Ils dormaient le jour et se réveillaient la nuit. Lorsque quelqu'un passait, les chiens sortaient de leur trou et comme ils n'étaient pas méchants, voulaient jouer. Tout contents d'avoir enfin trouvé quelqu'un, ils se jetaient avec joie dans les jambes du passant, vert de peur. Cas classique d'une mauvaise interprétation de la conduite d'un animal par l'homme inexpérimenté.

La seconde explication nous amène à la parapsychologie. La femme aurait effectivement été une vraie sorcière, de nos jours une personne avec un don surnaturel, capable de communiquer avec l'au-delà, de prévoir l'avenir, de lire les lignes de la main et éventuellement de déplacer les objets. De telles personnes existent toujours sauf que la société civilisée ne les condamne pas au bûcher. Mais au XVIIe siècle c'était tout à fait différent. Donc la femme fut condamnée et son âme serait revenue sur terre pour se venger. Comme elle n'était pas méchante, elle voulait seulement faire peur aux gens. L'instrument de sa vengeance, ce furent les chiens qui sortaient, on ne saura jamais de quel espace étrange. Pour ce qui est des morts retrouvés le matin, il est presque sûr qu'ils avaient été victime d'une crise cardiaque en voyant surgir les molosses. Ce serait également le cas dans le cadre de la première explication. Par contre la croix n'a probablement rien à voir. Dans le premier cas les chiens n'étant pas immortels, ils moururent un jour et ainsi ne se manifestèrent plus. Et dans le deuxième cas, l'esprit de la soi-disant sorcière a retrouvé la sérénité et repose en paix. A vous, chers auditeurs de choisir la version qui vous convient le plus. Vos opinions par écrit sur cette nouvelle émission sont les bienvenues.

Sinon, Jicin est également une ville très culturelle. Les 11 au 16 septembre a eu lieu le 17ème festival culturel Jicin, ville des contes de fées avec sous-titre Chacun fait ce qu'il sait ou les métiers dans les contes de fées. Dans le cadre du festival se sont déroulés de nombreux concerts, pièces de théâtre et spectacles de danse. Les enfants ont eu l'occasion de participer à des cours de dessins, de menuiserie ou de travaux de tailleur de pierres et de sculpture, assistés par des pédagogues et étudiants des écoles d'art décoratifs et des centres d'apprentissage professionnels.

C'est dans le cadre du festival que Frantisek Recinsky a présenté sont livre Le dragon Kalvac, dont j'ai parlé dans une de mes émissions précédentes. La présentation et la vente du livre se sont déroulées en coopération avec l'atelier de pain d'épice de Miletin, un des centres renommé de production de cette douceur. Les enfants ont décoré les pains d'épices en forme du dragon Kalvac et une fois le travail terminé, ils ont été autorisés à manger leurs oeuvres. En premier lieu, le festival était axé sur l'écrivain Vaclav Ctvrtek, auteur du livre pour enfants Le voleur Rumcajs. Au mois de novembre les histoires du voleur Rumcajs, de sa femme Manka et leur fils Cipisek fêteront le 40ème anniversaire de mise à l'écran. Ces trois personnages font la joie des enfants de plusieurs générations.

J'espère que toutes ces histoires vous ont creusé l'appétit car j'ai une recette de la région à vous communiquer. Ce sera la soupe au chou et aux bolets.

Soupe au chou et aux bolets (pour quatre personnes)

250g de choucroute, 50g de lard, 50g de viande fumée, un peu de farine, une pincée de sel, cumin, 3 feuilles de laurier, 100g de bolets, 250 ml de lait caillé.

Bien faire griller le lard dans une poêle, sans ajouter de gras.

Epaissir avec du roux, ajouter 1l d'eau et la choucroute non égouttée.

Ajouter une pincée de sel, 3 feuilles de laurier, du cumin, la viande fumée et les bolets coupés en dés.

Cuire à peu près une demi-heure.

Vers la fin de la cuisson, ajouter une pincée de poivre, une cuillerée de vinaigre (si nécessaire) et 250g de lait caillé (il est possible de le remplacer avec de la crème fraîche en quantité identique).

Bon appétit !

10
50.437000300000
15.351312600000
default
50.437000300000
15.351312600000