Les soldats tchèques vont en guerre contre le terrorisme

Adieux des soldats (Photo: CTK)

La participation de soldats tchèques à la mission anti-terroriste "Liberté immuable" au Koweït a été officiellement inaugurée, mardi, lors d'une cérémonie à Liberec. Compte tenu du strict secret dans lequel le départ s'effectue, ni le public, ni les journalistes n'ont pu y participer. Les adieux ont eu lieu en présence du ministre de la Défense, Jaroslav Tvrdik, du chef de la diplomatie, Jan Kavan, et de l'ambassadeur américain, Craig Stapleton. Jarka Gissubelova pour plus d'informations.

Adieux des soldats (Photo: CTK)
La 9e compagnie de décontamination chimique de Liberec se dirige vers la base américaine dans la ville de Koweït, créée depuis l'opération "La Tempête du désert", il y a dix ans. Sa tâche sera de protéger l'état major général de l'opération anti-terroriste "Liberté immuable." Une aide dans la guerre contre le terrorisme a été demandée, en novembre dernier, au gouvernement tchèque par l'ambassadeur des USA, Craig Stapleton. Pour des raisons de protection des personnes, les Etats-Unis ont demandé que soient soumises à un embargo strict les informations sur l'unité tchèque en partance pour le Koweït. Le premier groupe avancé devrait partir les prochains jours, le reste du contingent arriverait sur les lieux dans la deuxième moitié de mars. Le déplacement de
Préparation au départ (Photo: CTK)
l'unité spéciale de décontamination chimique s'effectue au moment où l'on spécule sur des préparatifs d'une attaque d'armées alliées contre l'Irak. La mission durera 6 mois. Son coût est évalué à 560 millions de couronnes. La compagnie de décontamination chimique de Liberec au nombre de 250 soldats, dont 7 femmes, est une unité d'élite de l'armée tchèque et pour l'instant l'unique unité de soldats de métier. Son noyau sont des soldats ayant participé à la guerre du Golfe. Elle s'est jointe aux forces de réaction rapide de l'Alliance aussitôt après notre entrée dans l'OTAN. Quelles sont ses principales qualités? L'unité est capable de décontaminer, en 10 heures, jusqu'à 3000 personnes et 1500 véhicules. Elle peut détecter les explosions nucléaires sur une étendue de 1000 km carrés, et signaler, sur une surface 10 fois moins grande, l'emploi d'armes chimiques. Pour le faire, elle est équipée des moyens ultramodernes - laboratoires ambulants, appareils de vision nocturne, détecteurs automatiques de matières toxiques. En dépit du dispositif de sécurité et de la technique moderne, les risques sont élevés et les soldats qui partent en sont bien conscients.