Les villageois de Lipnice s'en souviendront

r_2100x1400_radio_praha.png

technoparty. Et c'était le branle-bas et des nuits d'éveil quatre jours durant. Ce n'est qu'en début d'après-midi du mercredi, alors que se terminait le délai de l'ultimatum de police, que les derniers fanas, quelque 300, en majorité des Britanniques, ont plié bagage, laissant derrière eux la désolation d'un champ de bataille jonché d'objets et de détritus. Tout s'est fait par Internet. Au ministère de l'Intérieur, on dit connaître les responsables et l'on n'exclut pas des poursuites judiciaires. Mais qui remboursera les frais de nettoyage à la petite commune de Lipnice ? Qui dédommagera le propriétaire du champ et les habitants du village que ces hooligans ont laissés malades?

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture