L'opéra Brundibar présenté en Belgique

r_2100x1400_radio_praha.png

L'un des opéras tchèques pour enfants les plus connus s'appelle Brundibar. Brundibar est un mot onomatopéique, pratiquement intraduisible en langues étrangères. Composé peu avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale par Hans Krasa sur un livret d'Adolf Hoffmeister, l'opéra doit sa notoriété au camp de concentration de Terezin. C'est là, en effet, qu'il a été monté par des enfants juifs. Tel un message de l'espoir, il a été exécuté plus de cinquante fois. Les mêmes enfants dont la plupart ont trouvé la mort, par la suite, dans des camps d'extermination... Pendant le week-end passé, Brundibar a été donné au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Monté par les metteurs en scène belge et allemand, respectivement Lieve Jansen et Hans-Günter Wasner, il a été chanté, pour la première fois, en yiddisch. L'orchestre composé de jeunes musiciens de sept pays accompagnait une distribution non moins internationale : dans les rôles principaux on a pu voir des enfants d'Allemagne, du Danemark, de Norvège, de Suède et des Pays-Bas. La représentation donnée à Bruxelles a eu un très grand succès, les applaudissements d'un public ému n'en finissaient pas. Dès lors, Brundibar entreprend une tournée à travers l'Europe.