Miloš Zeman en Israël : « Dans la résolution du conflit israélo-palestinien, il faut éviter une analogie des Accords de Munich »

La visite officielle du président Miloš Zeman en Israël s’est achevée ce mercredi. Avant cela, mardi, le chef de l’Etat a clôturé la partie diplomatique de son séjour par une rencontre avec la ministre de Justice, Tzipi Livni, qui est une des principaux représentants de la partie israélienne dans les négociations du processus de paix. A l’issue de cet entretien, Miloš Zeman a déclaré que l’issue des négociations entre Israël et la Palestine dépendait de la capacité des deux parties à se mettre d’accord sur la délimitation des frontières, sur le statut des colons israéliens en Cisjordanie ainsi que celui des réfugiés palestiniens. Selon le chef de l’Etat tchèque, « si le caractère juif de l’Etat hébreu doit être maintenu, la question la plus délicate est celle des réfugiés ». Il a également affirmé qu’il fallait éviter que des accords semblables à ceux de Munich en 1938 et défavorables à Israël soient signés pour résoudre le conflit.