Nouvelles Dimanche, 25. OCTOBRE, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

Vaclav Havel à Münster

Les médecins ont encore une fois cédé à l'obstination du président Havel et lui ont permis d'assister, ce samedi, aux célébrations du 350e anniversaire des traités de Westphalie dans les villes de Münster et d'Osnabrück en Allemagne. Ils insistent pourtant à ce que Vaclav Havel, fatigué après la récente visite en Grande-Bretagne, se ménage beaucoup plus dans les jours qui viennent. Ont été invités aux célébrations de la fin de la guerre de Trente Ans les plus hauts représentants de tous les 18 pays dont les prédécesseurs assistèrent à l'acte de signature des traités de Westphalie en 1648.

Les joyaux de la Couronne de Bohême exposés au Château de Prague

Depuis la matinée de samedi, les visiteurs du Château de Prague ont une rare opportunité d'admirer les originaux des joyaux de la Couronne de Bohême. Ces symboles de l'Etat tchèque y sont exposés à l'occasion du 80e anniversaire de la fondation de la Tchécoslovaquie indépendante. L'accès est gratuit et ceux qui auront raté cette possibilité, n'auront plus cette chance avant la fin du millénaire.

Avant les décorations

Le 28 octobre, date de la naissance de la République tchécoslovaque, est aussi une occasion de décorer les personnalités des plus éminentes. Selon le quotidien Pravo, il y a, cette année, parmi les lauréats plusieurs personnes mondialement connues, par exemple les sportifs Emil Zatopek, Dominik Hasek, Martina Navratilova et Jana Novotna, ou les artistes Vera Chytilova et Otomar Krejca.

Pas de distinction pour l'ancien maire de Vienne

Tout indique, par contre, que l'Ordre Tomas Garrigue Masaryk ne sera pas décerné à Helmut Zilk, ancien maire de Vienne, qui, lui aussi, figurait sur la liste des lauréats. Le porte-parole du Président tchèque, Ladislav Spacek, a confirmé cette information à l'agence de presse CTK sans en expliquer les raisons. D'après la presse autrichienne, Helmut Zilk aurait collaboré, dans les annés cinquante et soixante, avec les services secrets de la Tchécoslovaquie communiste, ce que Zilk nie catégoriquement.

Jiri Dienstbier au Kosovo

Jiri Dienstbier, ancien chef de la diplomatie tchécoslovaque, se trouve, ces jours-ci, au Kosovo en qualité d'émissaire spécial des Nations Unies pour les droits de l'homme dans l'ex-Yougoslavie. Après avoir rencontré le leader des Albanais du Kosovo, Ibrahim Rougova, et d'autres représentants kosovars, Dienstbier reste plutôt sceptique. Les négociations, selon lui, ne peuvent avancer que difficilement, du fait que tous les Albanais, tant les radicaux que les modérés, réclament, en réalité, l'indépendance du Kosovo de Belgrad.

Pour la coordination des aspirations nord-atlantiques

La coordination des activités en vue de l'intégration de la Hongrie, la Pologne et la République tchèque à l'Alliance atlantique a figuré à l'ordre du jour d'une rencontre des vice-ministres de la Défense des trois pays, tenue à Varsovie. Après la ratification par la Turquie du protocole d'admission, Budapest, Varsovie et Prague ne cachent pas leur désir de se retrouver dans l'Otan avant la date prévue, c'est-à-dire au printemps de l'année prochaine.

L'inauguration d'une revue de films tchèques à Washington

Une revue de films tchèques des années quatre-vingt-dix a été inaugurée, vendredi soir, à Washington, à l'Institut de cinéma américain. Il s'agit du premier festival de ce genre de la production du cinéma tchèque contemporain aux Etats-Unis. Les organisateurs de la revue veulent ainsi prouver aux Américains que la cinématographie tchèque ne s'est pas arrêtée dans les années soixante.

La météo

La météo: L'automne se fait sentir de plus en plus par l'apparition de temps maussade, avec des éclaircies de plus en plus sporadiques. Les températures ne dépassent pas la limite de 15 degrés.