Nouvelles Dimanche, 28. JUIN, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

-AH-

Les nègociations sur la formation du nouveau cabinet se poursuivent

Le prèsident des sociaux-dèmocrates, Milos Zeman, chargè de mener les nègociations sur la composition du nouveau gouvernement se prononce pour un gouvernement minoritaire composè de l'Union chrètienne-dèmocrate - Parti populaire tchècoslovaque et du parti social-dèmocrate, un gouvernement pour lequel il cherchera à obtenir au moins une tolèrance de la part des autres partis parlementaires. En vue d'obtenir le soutien de Jan Ruml de l'Union de la libertè, Zeman propose Josef Lux au poste de premier ministre, tandis que Josef Tosovsky devrait devenir ministre des Finances et Josef Zieleniec ministre des Affaires ètrangéres, c'est ce que on peut lire, en effet, dans le quotidien Pravo. La semaine prochaine, Zeman ouvrira un nouveau tour des nègociations. Mardi, il rencontrera le chef du Parti civique dèmocrate, Vaclav Klaus, et son èventuel partenaire de coalition, Josef Lux. Les nègociations se poursuivront jeudi par les rencontres avec Jan Ruml de l'Union de la libertè et Miroslav Grebenicek du Parti communiste de Bohême et de Moravie.

Les Entretiens de Lany

Le prèsident de la Rèpublique, Vaclav Havel, n'est pas le partisan de la grande coalition entre le Parti social-dèmocrate tchéque et le Parti civique dèmocrate. Par contre, il dirait son oui à la coalition centre droit rèunissant le Parti civique dèmocrate, l'Union de la libertè et les chrètiens-dèmocrates, si elle essayait de changer le style politique, et il n'a pas exclu la possibilitè de composer un gouvernement minoritaire, avec le soutien tacite des communistes... une dèclaration de Vaclav Havel dans le programme radiophonique les Entretiens de Lany.

Une confèrence sur l'enseignement

L'avenir de l'enseignement tchéque et l'èdification d'une maison d'enseignement europèenne, voilà les principales questions au programme d'une confèrence des ministres de l'Education des quinze et des pays associès au programme PHARE qui a pris fin samedi à Prague. Le membre de la Commission europèenne pour les sources humaines, l'enseignement et la jeunesse, Mme Edith Cresson, estime que la coopèration avec les pays candidats devrait s'intensifier avant l'adhèsion de ces derniers à l'Union europèenne. Elle a soulignè aussi que l'Union europèenne a dèbloquè, depuis 1990, 70 millions d'ECU, dans le cadre du programme Tempus, qui ont permis l'èchange de plus de 6 000 ètudiants et pèdagogues. Selon Edith Cresson, le niveau de l'enseignement tchéque est comparable au niveau des pays de l'Union europèenne.

Une visite à Prague de l'archevêque de Constantinople

Le patriarche oeucumènique, Barthlèlèmy, archevêque de Constantinople, reprèsentant suprême de la chrètiennetè orientale, qui se trouve en visite en Rèpublique tchéque, a rencontrè, vendredi à Prague, le prèsident de la Rèpublique, Vaclav Havel, et le cardinal Miloslav Vlk. Ils ont dèbattu de la position de l'Eglise dans le monde actuel, ainsi du processus d'intègration en Europe. Samedi, le patriarche s'est rendu à Sumperk, en Moravie du nord, pour y consacrer une nouvelle èglise orthodoxe. Selon les dignitaires religieux, l'èglise du Saint-Esprit est la premiére èglise byzantine qui ait ètè construite dans le pays depuis l'arrivèe des apâtres slaves Cyrille et Mèthode. Vaclav Havel a invitè le patriarche Barthèlèmy à participer au Forum 2 000 qui rèunira à Prague en automne des personnalitès internationales de la vie politique, scientifique et culturelle.

Augmentation des pensions-retraite

Les retraitès tchéques iront mieux depuis le 1er juillet. Leurs pensions- retraite augmenteront, en effet, de 7,3% en moyenne, ce qui reprèsente 376 couronnes par mois, soit 60FF. Ainsi, les dèpenses de l'Etat augmenteront mensuelement d'environ 1 milliard de couronnes.

Prague aura un nouveau ambassadeur de Slovaquie

Aprés plus de 5 ans, l'ambassadeur de Slovaquie en Rèpublique tchéque, Ivan Mjartan, quitte sa mission à Prague. Pour l'instant, on ignore quel sera le candidat à ce poste. En attendant, c'est l'ancien vice-prèsident de l'Assemblèe fèdèrale tchècoslovaque, Jozef Stank, actuel chargè d'affaires de l'ambassade de Slovaquie, qui se trouve, par intèrim, à sa tête.

Une confèrence sur le droit de famille

Commencement samedi à Prague d'une confèrence internationale de trois jours sur le droit de famille dans les pays postcommunistes. Y participe une centaines de spècialistes de vingt pays du monde entier, y compris les Etats-Unis et le Japon. Un amendement de la loi sur la famille devrait entrer en vigueur en Rèpublique tchéque le 1er août prochain. Il permettra, entre autre, de confier l'enfant à l'autre si le parent chargè des soins l'empêche de frèquenter son enfant.

Un symposium des Tchéques vivant à l'ètranger

Des Tchéques fixès à l'ètranger se rencontreront à un symposium "Une semaine des Tchéques ètrangers" qui commence, ce dimanche, au Carolinum, à Prague. Le symposium, organisè par l'Universitè Charles, doit devenir le point culminant des cèlèbrations du 650éme anniversaire de la fondation de cette plus ancienne universitè en Europe centrale. Parmi ses participants, il y aura d'èminents hommes d'affaires, mèdecins et èconomistes, dont Tomas Bata.

Culture

La 40éme èdition du Festival international d'opèra se poursuit à Litomysl, ville natale de Bedrich Smetana. A son programme, ce week-end, l'opèra sacrè, Jèrèmie, de l'auteur contemporain tchéque, Petr Eben. Le festival international folklorique se poursuit ce week-end à Straznice en Moravie. Cette annèe, il accueille 250 ensembles ètrangers.