Nouvelles Jeudi, 27. JUILLET, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Jaroslava Gissubelova

Télégramme de condoléances de Vaclav Havel à Jacques Chirac

Le Président Vaclav Havel a reçu avec regret et chagrin la nouvelle du crash du Concorde, non loin de l'aéroport Charles de Gaulle, qui a fait 113 morts. Vaclav Havel a envoyé au Président français, Jacques Chirac, un télégramme de condoléances à la suite de cette tragédie. Un télégramme de condoléances a également été adressé au Président allemand, Johannes Rau.

La diplomatie tchèque espère la continuation du dialogue israélo-palestienien

Le ministère tchèque des Affaires étrangères croit, qu'en dépit de l'échec des négociations sur le règlement pacifique des rapports israélo-palestiniens, au dialogue entre les deux parties. La diplomatie tchèque apprécie notamment le courage politique et la responsabilité manifestée par des participants au sommet de Camp David.

Le gouvernement rejette le référendum sur Temelin

Le gouvernement tchèque a rejeté le projet de loi sur le référendum concernant la mise en service de la centrale nucléaire de Temelin, en Bohême du sud. Les ministres sont d'accord avec le principe du référendum en tant que vote populaire sur les affaires d'importance. Or, la centrale de Temelin est déjà prête à être mise en service et dans cette étape il est difficile pour eux d'accepter l'idée d'un référendum.

Le Congrès des Roms se poursuit à Prague

Le 5e Congrès mondial de l'Union internationale rom se poursuit à Prague. Le président de la Chambre des députés et de l'ODS, Vaclav Klaus, considère l'instruction des Roms comme un moyen de leur intégration. Réagissant aux propos de certains délégués, Vaclav Klaus a indiqué qu'une menace réelle pour les Roms, c'est la perte des traditions, la perte de leur propre culture et la perte de l'identité.

Le chef de la diplomatie britannique, Robin Cook, en visite à Prague

La visite du ministre britannique des Affaires étrangères, Robin Cook, en République tchèque, sera un bon signal non seulement pour l'élargissement de l'Union européenne, mais aussi pour l'élargissement de la présence d'investisseurs britanniques en République tchèque lors de la privatisation du secteur énergétique et d'autres domaines. Une déclaration du Premier ministre, Milos Zeman, à l'issue de sa rencontre avec Robin Cook au château de Kolodeje, près de Prague.

Plan tchéco-britannique de soutien de l'intégration de la Tchéquie à l'U.E.

Le chef de la diplomatie britannique, Robin Cook, s'est également entretenu avec son homologue tchèque, Jan Kavan. Robin Cook a exprimé la conviction que l'Union tiendra sa promesse et sera prête à l'élargissement en 2003. Les deux ministres ont présenté à Prague le plan tchéco-britannique d'activités communes, consistant dans l'aide à la partie tchèque dans le domaine du commerce, de l'emploi, de l'environnement, de la réforme de l'assurance sociale, de l'agriculture, du droit et de l'administration.

Rencontre Vaclav Klaus - Ramiro Cibrian

L'harmonisation de la législation tchèque avec les normes communautaires a été un thème des pourparlers de Vaclav Klaus, président de la Chambre des députés, avec Ramiro Cibrian, chef de la délégation de la Commission européenne en République tchèque.

Pavel Tigrid décoré d'une haute distinction allemande

L'ordre des mérites - la Grande croix allemande avec étoile - a été remis à Pavel Tigrid, ex-ministre de la Culture, par Hagen Lambsdorff, ambassadeur d'Allemagne à Prague. Vaclav Havel, qui était présent à la cérémonie, a apprécié la contribution de Pavel Tigrid à la réconciliation tchéco-allemande.

Accord sur l'emprunt du stade de Strahov

La municipalité de Prague et le ministère de l'Intérieur ont passé un accord sur l'emprunt du stade Strahov, à Prague, pour la construction d'un village de tentes où seront hébergés des opposants à la mondialisation. On s'attend à ce que ces derniers arrivent en masse en septembre à Prague, pour protester contre les assises du F.M.I. et de la Banque mondiale.

Révision des pronostics macro-économiques

Le ministère des Finances a modifié le pronostic des données macro-économiques. Cette année, le PIB doit augmenter de 2,5%, par rapport à 1,5% prévu en avril dernier. Le taux d'inflation ainsi que le chômage doivent être plus bas, comparé aux prévisions établies en avril.