Nouvelles Jeudi, 28. SEPTEMBRE, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Magdalena Segertova

Clôture de la session plénière du FMI et de la BM

Fin, ce mercredi soir, de la session plénière des assises du FMI et de la Banque mondiale à Prague. "Nous nous entendons mieux qu'avant", a dit lors de la clôture le chef du FMI Horst Köhler. Il n'a pas oublié de remercier le Président tchèque, le gouvernement et tous les organisateurs d'un accueil exceptionnel. Horst Köhler regrette, en même temps, que la violence ait accompagné ces assises.

Poursuite des manifestations

Des protestations contre la mondialisation ont continué à Prague, même si presque 2000 manifestants ont déjà quitté le pays. Dans la rue Anglicka, près de la place de la Paix, environ 300 activistes tchèques et étrangers, espagnols en majorité, ont été encerclés pendant des heures par la police. Après avoir négocié sur place avec le ministre de l'Intérieur, Stanislav Gross, les manifestants ont renoncé à l'idée de se déplacer vers le Palais des Congrès et ils sont retournés sur la place de la Paix.

Résultats des accrochages entre la police et les activistes

Le bilan des accrochages entre la police et les militants anti-FMI est de 61 policiers, 65 civils et 31 participants aux assises blessés. Une vingtaine de manifestants de la totalité de 500 personnes retenues de tapages et d'attaques sur l'officiel ont été accusés. Parmi eux, selon la police, sept Hongrois, trois Danois, deux Espagnols, deux Polonais, un Allemand, un Autrichien, un Tchèque et une Américaine. Plusieurs ressortissants étrangers risquent d'être mis en détention préventive ou interdits de séjourner en République tchèque.

Le centre-ville endommagé

La CSOB, Banque de Commerce tchécoslovaque, évalue les dégâts causés par les manifestants à 2 millions de couronnes. Des restaurants McDonald's et KFC, des banques et des magasins de vente de voitures ont été les plus touchés.

Vaclav Havel remercie la police

Le Président tchèque Vaclav Havel s'est rendu, au début de l'après-midi, au centre de Prague, aux endroits des accrochages d'hier soir. Vaclav Havel a discuté avec les policiers et il les a remerciés du travail professionnel qu'ils ont fait. Le cabinet tchèque ainsi que de nombreux banquiers ont aussi apprécié l'effort de la police tchèque de maintenir l'ordre dans les rues et de veiller à la sécurité des participants aux assises.

Le candidat à la présidence en Pologne proteste à Prague

Le candidat à la présidence de la République en Pologne, Piotr Ikonowicz, a rejoint, à Prague, les opposants à la mondialisation. "A Prague, il y a mes amis de la gauche du monde entier", a dit le représentant du Parti socialiste polonais avant sont départ.

La sécurité de Temelin de nouveau...

La centrale nucléaire de Temelin ne répond pas aux normes de la sécurité communautaires et sa mise en service ne serait pas possible à l'Occident. Le conseiller du ministre de l'Environnement tchèque, Dalibor Strasky, vient de le dire à l'hebdomadaire autrichien News.

La HypoVereinsbank règne en Europe de l'Est

La HypoVereinsbank AG allemande a, apparemment, conquis de l'Europe de l'Est : la deuxième banque la plus importante en Allemagne est en train de prendre possession de la plus grande maison financière autrichienne, Bank Austria. Cette dernière est très active dans le secteur des banques dans les pays en transformation.