Nouvelles Lundi, 19. OCTOBRE, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

La santé du président Havel

Le président Vaclav Havel s'est tellement reposé au château de Lany, dans la région de Prague, lors du week-end, que ses médecins ne voient pas de raison de santé qui s'opposerait à son voyage en Grande-Bretagne, ce lundi. Le président a eu, lors de ces dernières semaines un programme chargé, ce qui l'avait fatigué et compliqué l'état de sa bronchite, mais, après ce week-end, son état s'est amélioré, a dit son médecin, le docteur Ilja Kotik.

Havel et la question rom

A la veille de son voyage en Grande-Bretagne, où il aura à examiner, avec les autorités britanniques, la question des vagues de Roms tchèques demandeurs d'asile politique au Royayme-Uni, le président Vaclav Havel a sévèrement critiqué, dans une déclaration à la Radio tchèque, le travail de certaines administrations locales, et ce, en marge de l'histoire du mur dont la construction fut planifiée à Usti nad Labem, aux fins de séparer les populations rom des autres citoyens.

Nova et le couple présidentiel

Dans la soirée de samedi, la télévision privée Nova a diffusé une information des plus inattendues et qui ne manquera certainement pas, lors des semaines à venir, à faire couler beaucoup d'encre. "A première vue, apprend-on de la télé Nova, tout va bien au sein du couple présidentiel, mais, d'après certains observateurs, les relations au sein du couple présidentiel sont plutôt froides". Bien que la première dame ait été quelque peu malade, ajoute Nova, elle rayonne à chaque occasion, alors que le président paraît plutôt fatigué. Et Nova d'ajouter que, dans cette affaire, le fin mot de l'affaire serait le secrétaire personnel de Mme Havel, Milos Ryc. "Selon certains spéculations ajoute Nova, les relations entre Dagmar Havlova et Mylos Ryc dépasseraient le cadre du travail".

La réponse du couple présidentiel, on la lit dans une information de la CTK datant de ce dimanche: "Le couple a inauguré certaines mesures judiciaires à l'encontre de certaines personnes qui ont diffusé à son sujet des informations fallacieuses et mensongères de nature à compromettre son honneur". Cette réaction du couple présidentiel a été confirmeé, aujourd'hui, aux médias, par le chef du service de presse de la présidence de la République, Martin Krafl.

Zeman et la presse

A son tour, le Premier ministre, Milos Zeman, se plaint du comportement jugé par lui irresponsable de la presse; il l'a consacrée, ce dimanche, en propos très critiques, lors de la réunion du comité exécutif du parti à Hradec Kralove. Zeman, aussi bien qu'Ivo Svoboda, ministre des Finances, et Jan Kavan, ministre des A.E., sont très fâchés par des articles parus dans les journaux et faisant état d'une éventuelle relève de trois ministres de son gouvernement.

Réfugiés du Kosovo

Dans la soirée de samedi, les gardes-frontières allemands ont retourné à la police des frontières de la République tchèque une seconde vague de trente huit réfugiés du Kosovo, au passage frontalier Svaty Kriz, dans la région de la ville de Cheb.

Les agriculteurs et les produits subventionnés

Les agriculteurs tchèques tapent du poing sur la table. L'état- major de crise de la Chambre agraire de la République tchèque a avisé le gouvernement de la détermination des agriculteurs de bloquer les routes et les voies ferrées menant à Prague, si, lors de la réunion de lundi, le gouvernement ne décide pas d'arrêter l'importation, en République tchèque, de produits agricoles subventionnnés. Faudrait-il s'attendre au pire dès le début de cette semaine? Car, selon une déclaration du ministre de l'Agriculture, Jan Fencl, la revendication des agriculteurs n'est pas à l'ordre du jour de la prochaine réunion du gouvernement, lequel ne l'examinera pas.