Nouvelles Lundi, 30. MARS, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

Nouvelles 30.3.98

Commencement des négociations sur l'élargissement de l'UE

Les représentants des six pays européens invités à l'ouverture des négociations sur leur adhésion à l'Union européenne, qui sont la Pologne, la Hongrie, l'Estonie, la Slovénie, Chypres et la République tchèque, se rendent à Bruxelles pour y participer, mardi, à l'ouverture de la première étape des négociations. La République tchèque sera représentée par le ministre des Affaires étrangères, Jaroslav Sedivy, et son vice-ministre, Pavel Telicka, chef des négociateurs tchèques. Des pierres d'achoppement risquent de compliquer les négociations: les pays candidats doivent encore parcourir un long trajet pour satisfaire aux conditions imposées par l'Union européenne et cette dernière, elle aussi, n'est pas encore prête à accueillir autant de nouveaux membres.

Klaus critique les Quinze

Dans un entretien pour la Radio tchèque, ce week-end, l'ex-premier ministre et chef du Parti civique démocrate, Vaclav Klaus, a critiqué les hommes politiques communautaires qui, selon lui, se désintéressent du problème d'adhésion de la République tchèque à l'Union européenne et n'appuient pas suffisamment les pays candidats dans leurs efforts d'intégrer les structures européennes. Aux dires de Klaus, ils parlent notamment de l'argent que cet élargissement coûtera.

Wagner à propos de l'affaire dite de Bamberg

L'objectif de l'affaire dite de Bamberg, dans laquelle la sociale- démocratie tchèque aurait dû promettre, en 1995, à un groupe d'hommes d'affaires tchéco-suisses des postes importants dans l'administration publique en échange d'une aide financière, fut d'écarter Milos Zeman du poste de président du parti, estime l'ancien membre du parti social- démocrate et actuel président du Club politique-Parti du centre démocratique, Jozef Wagner. Ce dernier pense aussi que le départ de Milos Zeman permettra de créer une coalition entre les sociaux- démocrates, les chrétiens-démocrates et l'Union de la liberté.

La Chambre des députés sur l'amendement de la loi électorale

La Chambre des députés du Parlement tchèque reviendra, mardi, sur un projet d'þmendement de la loi électorale, proposé par trois députés de l'Union de la liberté, et qui devrait permettre aux Tchèques vivant à l'étranger de voter aux législatives. Rappelons que les députés ont rejeté un projet gouvernemental d'amendement de cette loi en février dernier.

Fin de la conférence des chrétiens-démocrates

Commencée vendredi, la conférence des chrétiens-démocrates (KDU/CSL), avec au programme la formulation des principes de la politique économique et sociale de la KDU-CSL, a pris fin, dimanche, près de Ceska Lipa. Pour redresser l'économie et améliorer la situation sociale en République tchèque, les chrétiens-démocrates proposent d'augmenter les impôts indirectes, dont la TVA.

Les évêques catholiques préparent un voyage à Bruxelles

Les évêques catholiques tchèques envisagent de se rendre en mai à Bruxelles où ils voudraient rencontrer les représentants d'institutions communautaires. A l'ordre du jour de ces rencontres: la relation entre l'Etat et l'Eglise dans les pays de l'Union européenne.

Telecom augmente les prix

Comme chaque année en avril, la société des télécommunications SPT Telecom augmente les prix de ses services. Seules les communications internationales connaîtront une baisse des prix, cela même de 40% pour la communication avec un pays tþès lointain.

Le ministre tchèque de l'Environnement à Paris

Le ministre tchèque de l'Environnement, Martin Bursik, se rend la semaine prochaine à Paris où il participera à une conférence de l'Organisation de coopération et de développement économiques, l'OCDE, dans le cadre de laquelle il rencontrera aussi son homologue autrichien, Martin Bartenstein. A la une de cette rencontre: la construction d'un dépôt du combustible nucléaire à Dukovany en Moravie du Sud, près de la frontière autrichienne. Mardi dernier, le gouvernement autrichien a protesté contre ce projet de construction.

Sedivy prépare le voyage historique en Bulgarie

Jaroslav Sedivy sera le premier chef de la diplomatie tchèque qui effectuera une visite officielle en Bulgarie depuis la naissance de la République tchèque indépendante, en 1993. L'objectif de cette visite, prévue pour le 9 avril prochain, sera d'examiner les possibilités de coopération économique et commerciale avec la Bulgarie et de signer à cette occasion un accord sur la suppression de la double imposition entre les deux pays.

Le nombre de touristes étrangers augmente en République tchèque

Le nombre de touristes étrangers ayant visité la République tchèque au cours de ces deux derniers mois a augmenté de 4,5% par rapport à la même période de l'année précédente. Les plus nombreux sont les touristes venus des pays de l'Union européenne.