Nouvelles Mardi, 03. OCTOBRE, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Astrid Hofmanova

Démission du ministre de la Justice tchèque

Le ministre tchèque de la Justice, Otakar Motejl, l'unique sans-parti dans le cabinet social-démocrate tchèque, a démissioné. Ma démission est liée à l'échec de mon projet de réforme de la justice tchèque, a déclaré Otakar Motejl lors d'une conférence de presse donnée lundi. Il a annoncé aussi sa candidature au poste de médiateur chargé de régler les conflits entre l'Administration et les particuliers. Selon des informations non confirmées, le ministre Motejl devrait être remplacé, au moins à titre temporaire, par le vice-président du gouvernement, Pavel Rychetsky. Depuis la nomination du cabinet social-démocrate, le 22 juillet 1998, c'est déjà le septième ministre qui quitte son poste.

La diplomatie tchèque à propos du conflit israélo-palestinien

La diplomatie tchèque condamne l'escalade de la violence entre les forces armées israéliennes et les Palestiniens, qui a fait une trentaine de personnes mortes, rien que ces quatre derniers jours. Néanmoins, Prague croit que le processus de paix israélo-palestinien va continuer.

Greenpeace a bloqué l'entrée de l'ambassade tchèque de Vienne

Une dizaine d'activistes du mouvement écologique Greenpeace ont bloqué lundi l'entrée de l'ambassade tchèque de Vienne, pour protester contre la mise en service de la centrale nucléaire de Temelin. Dans l'après-midi, la police a réussi à vider les lieux devant l'ambassade, en accusant les manifestants d'avoir violé la loi sur la liberté d'association. Environ 40 activistes sont prêts à bloquer l'ambassade tchèque pour deux jours encore.

Manifestations contre la mondialisation

Des manifestations contre la mondialisation se poursuivent aussi devant les ambassades tchèques dans plusieurs villes européennes. Des manifestants protestent ainsi contre l'arrestation de leurs collègues lors des dernières assises du F.M.I. et de la Banque mondiale à Prague. A Rome, une trentaine de personnes ont manifesté devant l'ambassade tchèque ; à Oslo, ils ont écrit sur les murs de l'ambassade les slogans « Stop à la brutalité policière » ou « Libérer les prisonniers ». Des manifestations semblables ont eu lieu aussi à Varsovie, Bratislava ou à Berlin où une centaine de manifestants ont protesté notamment contre la prétendue brutalité de la police tchèque. Pour le moment, les ambassades n'envisagent pas de prendre des mesures spéciales concernant les manifestations, qui, tout probablement, vont se poursuivre.

Seize adversaires de la mondialisation mis en détention préventive

Seize des vingt-cinq adversaires de la mondialisation arretés lors des accrochages avec la police tchèque lors des assises du F.M.I. ont été mis en détention préventive. Sauf un Tchèque, tous les détenus sont des ressortissants étrangers.

Parmi d'autres conséquences des accrochages dans les rues de Prague, il y a encore quatre personnes qui restent hospitalisée à Prague. Il s'agit d'un participant aux assises du Pérou, deux manifestants et d'un policier.

Ouverture de Prague avenue à Mons

Lundi, à Mons en Belgique, Jiri Sedivy, commandant en chef de l'état major des forces armées tchèques, a inauguré dans l'enceinte du Haut commandement des forces armées de l'OTAN une plaque de pierre avec l'inscription Prague avenue. Ainsi, la République tchèque s'est jointe aux autres membres de l'OTAN qui y ont une rue appelée d'après le nom de leurs capitales.

La coopération militaire tchéco-slovaque

Les ministres de la Défense de Slovaquie et de Tchéquie, Pavol Kanis et Vladimir Vetchy, se sont entretenus à Prague de la coopération militaire tchéco-slovaque et, notamment, de la coopération dans l'industrie de l'armement et dans l'aviation militaire. La Slovaquie voudrait que le prochain sommet de l'OTAN en l'an 2002 se déroule à Prague. Selon le ministre slovaque, il pourrait ouvrir la porte aux autres candidats à l'adhésion.

Un séminaire sur la politique audiovisuelle

Un séminaire international sur la politique audiovisuelle et la diversité culturelle en Europe sera organisé à Prague les 5 et 6 octobre par les ministères des Affaires étrangères et de la Culture de France et de Tchéquie. Y prendront part 250 spécialistes de 29 pays. Selon une déclaration de l'ambassade de France à Prague, le séminaire a pour objectif de modifier et de renforcer la politique audiovisuelle européenne et de contribuer à faciliter l'adhésion des pays candidats à l'Union européenne.

Météo:

le ciel est nuageaux à couvert, les températures varient entre 16 et 180 C. Dans les jours à venir on n'attend pas de grands changements.