Nouvelles Mardi, 06. OCTOBRE, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

Délinquance dans l'informatique

Selon le ministre tchèque de l'Intérieur, Vaclav Grulich, 70 % du logiciel dans notre pays sont utilisés illégalement par des particuliers mais aussi par de grandes firmes tchèques. Le ministre a lancé un appel à la lutte contre cette forme de piraterie. Le président de la police, Jiri Kolar, a avoué, néanmoins, que les policiers tchèques manquent de moyens pour combattre efficacement ce genre de criminalité.

Démission de Jan Sula

Le président de la commission chargée de lutter contre la corruption et la criminalité économique, Jan Sula, a démissionné quelques jours seulement après sa nomination. Selon ses propres paroles, on le menaçait par téléphone, lui et sa famille, de liquidation physique et de scandale. Selon le porte-parole du Comité pour la protection des intérêts économiques, Libor Roucek, il y a deux candidats à ce poste qui seront invités à s'entretenir de leur candidature avec le Premier ministre tchèque, Milos Zeman.

Prix Comenius

Le ministre tchèque de l'Education, Eduard Zeman, participe, à Paris, à une conférence de l'UNESCO consacrée à l'enseignement supérieur au 21ème siècle, qui a réuni dans la capitale française quelque 2700 participants de tous les pays membres de l'UNESCO. Le ministre est venu à la conférence non seulement pour prononcer un discours mais aussi pour remettre à dix lauréats du monde entier les prix Jan Amos Komensky-Comenius de 1998. Le Prix Comenius a été créé par le gouvernement tchèque pour distinguer les pédagogues ayant remporté des succès dans leurs activités.

Production de machines agricoles tchèques et l'UE

Les producteurs tchèques de machines agricoles n'ont pas peur de l'Union européenne; au contraire, ils espèrent que l'élargissement de l'Union améliorera leur situation. C'est ce qu'a déclaré à Vienne, en marge de la conférence "L'Industrie et l'élargissement de l'Union européenne", le directeur du secrétariat de l'Association des producteurs de la technique agricole et forestière, Dusan Benza. A son avis, après notre intégration à l'Union, on peut s'attendre à un soutien plus important pour l'agriculture, car, actuellement, ce soutien est dérisoire par rapport à celui dont jouissent les agriculteurs de l'Union européenne.

Tendances politiques dans l'opinion

Bien que la social-démocratie ait gagné, lors des dernières législatives, la société tchèque penche toujours légèrement vers la droite. Une constatation de l'IVVM (Institut des sondages d'opinion). La même source indique cependant qu'on voit augmenter le nombre de personnes manifestant des sympathies pour la gauche. Selon le dernier sondage, 34 % des personnes interrogées se sont situées au centre de la scène politique, 19 % au centre droit, 13 % à droite, 16 % au centre gauche et 7 % préfèrent la gauche.

Les Tchèques en Yougoslavie

Le ministère tchèque des Affaires étrangères a appelé les ressortissants tchèques en Yougoslavie à entrer en contact avec l'Ambassade tchèque à Belgrade à cause de la détérioration de la situation dans ce pays. Le ministère a déþonseillé en même temps aux ressortissants tchèques de se rendre au Kosovo. Selon la déclaration du porte-parole Ales Pospisil, le ministère désire se renseigner sur la présence des Tchèques en Yougoslavie pour pouvoir les inviter à coopéþer en cas de nécessité.

Joyeux anniversaire, monsieur le Président

Le Président Havel a célébré son 62ème anniversaire en invitant au château de Lany surtout ses vieux amis, dont les écrivains Ivan Klima, Ludvik Vaculik et Eva Kanturkova, le ministre de la Culture Pavel Dostal, l'ancien président de la Chambre des députés Milan Uhde, le sculpteur Olbram Zoubek et les comédiennes Vlasta Charmostova et Tana Fiserova. Ils ont apporté au Président des fleurs, des livres et de vieilles photos évoquant le passé de Vaclav Havel.

Décès de Pavel Stepan

Disparition, à l'âge de 73 ans, du pianiste et pédagogue tchèque, Pavel Stepan. Dans son répertoire, il y avait des eouvres de 25 compositeurs tchèques, mais il était connu surtout comme l'interpþète de la musique de Josef Suk. Laurétt de plusieurs prix internationaux, il collaborait avec plusieurs orchestres et ensembles de chambre. Pendant longtemps, il a été chef de la chaire des instruments à clavier de l'Académie de musique de Prague. Sa sensibilité et la noblesse de son jeu lui ont valu l'épithète "le poète du piano".