Nouvelles Mardi, 07. AVRIL, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

Nouvelles 7.4.98

Havel n'a pas signé l'amemdement de la loi anti-drogue

Le président de la République, Vaclav Havel, a décidé de ne pas signer un amendement de la loi anti-drogue qui propose de rendre plus rigoureuse les sanctions contre ceux qui consomment ou détiennent les drogues. Aux dires de Havel, la nouvelle loi anti-drogue vise surtout les victimes au lieu de pénaliser les traficants de drogue.

Lobkowicz à propos d'un prétendu espionnage tchèque au sein de l'OTAN

Le ministre tchèque de la Défense, Michal Lobkowicz, refuse catégoriquement l'information, apparue dans l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, selon laquelle les Services d'espionnage de République tchèque, de Pologne et de Hongrie opèrent contre les pays de l'OTAN. Le rôle des Services secrets tchèques est de défendre l'intégrité territoriale du pays et non pas d'agir contre un Etat étranger, a protesté le ministre Lobkowicz qui a mis en relief aussi la réforme approfondie du personnel des services de renseignement après la révolution de 89. Les responsables polonais et hongrois, eux aussi, ont rejeté les soupçons révelé par l'hebdomadaire allemand.

A propos de la ratification du Traité de Washington par le Parlement tchèque

La semaine prochaine, la Chambre des députés du Parlement tchèque pourrait ratifier l'accord d'adhésion de la République tchèque à l'OTAN. Ce lundi, un groupe de 78 députés de droite a demandé, en effet, au président de la Chambre basse du Parlement, Milos Zeman, de convoquer pour le 14 avril une réunion qui se pencherait sur cette affaire. On s'attend à ce que la majorité des députés se prononcent pour l'adhésion de la République tchèque à l'OTAN, seulement 22 députés comunistes et 18 députés républicains sont contre.

Le chef de la diplomatie tchèque en France

Les ministres des Affaires étrangères de France et de République tchèque, Hubert Védrine et Jaroslav Sedivy, oeuvreront en vue d'intensifier le dialogue tchéco-français par l'intermédiaire des rencontres régulières, organisées tous les six mois alternativement à Paris et à Prague, a-t-il été constaté au cours de la visite du ministre tchèque, lundi, à Paris. En intensifiant le dialogue avec la France, Jaroslav Sedivy veut donner une nouvelle dimension à la politique étrangère tchèque.

Un télegramme de condoléances en Ukraine

Le Président de la République, Vaclav Havel, a envoyé, lundi, un télégramme de condoléances à son homologue ukrainien, Leonid Kutchma, à l'occasion d'un accident de mine survenu samedi dernier à Donetsk en Ukraine. L'accident a fait 63 victimes.

Les syndicats à propos de la valorisation des salaires

Les représentants de dix unions syndicales des employés de la sphère budgétaire, se réuniront, jeudi, avec le Premier ministre, Josef Tosovsky, pour s'entretenir avec lui de la valorisation de leurs salaires. Représentant environ 780 000 employés, les syndicats de la sphère budgétaire protestent contre le Budget de l'Etat pour cette année ainsi que contre les mesures restrictives prises en vue de limiter l'augmentation de leurs salaires.

Chômage

Le taux de chômage à Ostrava a atteint, au mois de mars, 8,6%, par rapport à 8,5% le mois précédent. Le nombre des demandeurs de l'emploi dans cette ville minière en Moravie du nord a été, à la fin du mars, le plus élevé depuis 1989, soit au total 13 758 demandes d'emploi enregistrées. Comparé à la même période de l'année passée, le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de 36,2%. A part les moyennes et petites entreprises, ce sont surtout les grandes sociétés industrielles, dont les Mines d'Ostrava et de Karvina, les Aciérie de Vitkovice mais aussi le Télécom, qui ont licencié le plus de personnes.

Culture tchèque en Allemagne

L'agence allemande DPA qualifie de succès triomphal la mise en scène de l'opéra de Leos Janacek, Jenufa, que l'Opéra d'Etat de Hambourg avait étudié en tchèque pour la présenter en première le week-end écoulé. "Il s'agit sans aucun doute de la première présentation de Jenufa en langue maternelle dans cette célèbre maison d'opéra allemande", écrit l'agence. Quant au chef d'orchestre, Peter Schneider, chef de l'Opéra de Munich, il a préféré le tchèque car, dans ce cas précis, il a été l'une des sources d'inspiration de l'auteur.