Nouvelles Mardi, 11. AOÛT, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

-VR-

Avenir de la centrale nucléaire de Temelin

Une commission internationale indépendante se penchera, encore cette année, sur le problème de l'achèvement de la construction de la centrale nucléaire de Temelin en Bohême du sud. Tel est le résultat d'une rencontre entre le ministre de l'Environnement, Milos Kuzvart, et le ministre de l'Industrie et du Commerce, Miroslav Gregr, avec l'assistance de deux autres membres du cabinet tchèque, les vice-premiers ministres Vladimir Spidla et Pavel Mertlik. La commission sera composée de trois représentants de l'Union européenne et de délégués de l'Organisation de coopération et de dévéloppement économiques (OCDE), du ministère des Finances, de l'agence Seven (Centre pour l'exploitation efficiente de l'énergie), ainsi que d'un juriste, d'un spécialiste en problèmes sociaux et d'un spécialiste en contrôle économique.

Une réaction à la déclaration-programme du gouvernement

Selon le vice-président du Sénat tchèque, Premysl Sobotka, le Parti civique démocrate de l'ancien Premier ministre Vaclav Klaus (ODS), ne peut pas être d'accord avec le raffermissement du pouvoir de l'Etat qui peut résulter de la réalisation de la déclaration-programme du gouvernement social-démocrate tchèque. Dans ce contexte, Premysl Sobotka a critiqué notamment les remaniement actuels du personnel des ministères, le projet de création de l'institut d'ombudsman chargé d'arbitrer les conflits entre l'administration et les particuliers, des subventions pour certaines entreprises et une augmentation des charges fiscales des habitants. D'autres part, il considère comme positif le projet d'achèvement de la privatisation des banques en l'an 2000 et la libération des prix en 2002.

Avis des milieux d'affaires

Les milieux d'affaires tchèques acueillent favorablement, en général, le soutien aux exportations, promis par le nouveau gouvernement dans sa déclaration-programme, de même que la politique énergétique et certains changements fiscaux préparés par le cabinet Zeman. Les représentants des entreprises tchèques soulignent cependant qu'il faut attendre d'abord la réalisation de toutes ces mesures.

Convalescence de Vaclav Havel

Les médecins sont satisfaits de la convalescence du président tchèque Vaclav Havel qui se remet d'une opération du gros intestin. Le Président se nourrit déjà par la bouche, son coeur fonctionne normalement, mais sa température dépasse parfois encore 37 degrés. Les médecins constatent que le Président n'est toujours pas tout à fait à l'abri des complications. Ils ne peuvent pas dire non plus quand ils pourront lui fermer la traché- artère, c'est-à-dire la trachéotomie qu'ils ont pratiquée pour prévenir les complications pulmonaires chez Vaclav Havel.

Une des conséquences des inondations

Les récentes inondations en Bohême de l'est ont laissé dans les forêts de cette région les dégâts pour 87 millions de couronnes, soit près de 12 millions de FF. Les pluies torrentielles ont endomagé surtout les environs des rivières et des ruisseaux ainsi que les chemins forestiers.

Pavel Kohout et les Allemands des Sudètes

L'écrivain Pavel Kohout est intervenu dans la polémique sur les récentes déclarations du Premier ministre, Milos Zeman, ayant mis en cause la participation des Allemands des Sudètes au Forum de discussion tchéco- allemand, déclaration qui a provoqué de nombreuses critiques des Allemands des Sudètes mais aussi des milieux officiels allemands. Pavel Kohout a condamné cette réaction de l'Association des Allemands des Sudètes et a souligné que les paroles de Milos Zeman avaient été provoquées par une pression sudéto-allemande à laquelle les hommes politiques allemands et notamment bavarois ne savaient pas où ne voulaient pas faire face.

Succès d'en ensemble morave en France

L'ensemble folklorique morave Slovacky kruzek - Cercle de Slovaquie morave - a participé avec un joli succès au festival de Concarneau en France qui a réuni des ensembles de France, d'Argentine, de Colombie, de Lettonie, du Panama, de Russie, de Sri Lanka, d'Espagne et de Turquie. Les chanteurs et danseurs de Moravie ont donné cinq représentations au festival et se sont produits aussi dans trois autres villes bretonnes. Selon le chef de l'ensemble, Jan Miroslav Krist, le Cercle de Slovaquie morave ainsi qu'un ensemble d'Espagne ont obtenu le plus grand succès chez le public du festival et les critiques parce que leurs spectacles étaient proches du foklore authentique.