Nouvelles Mercredi, 02. SEPTEMBRE, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

NOUVELLES 2.9.98

La nouvelle année scolaire

La nouvelle année scolaire a commencé aussi à l'Académie militaire de Brno. Elle compte 1500 étudiants. En dépit du fait que, cette année, on n'a pas ouvert une des spécialisations les plus recherchées, le pilotage des avions de combat, le nombre des nouveaux étudiants est le même que l'année passée, 300. L'académie devrait créer un nouveau centre d'entraînement qui sera utilisé aussi par les états-majors de l'armée de terre tchèque.

La langue rom dans les écoles

L'école religieuse d'Ostrava-Privoz a décidé, à partir de cette année scolaire, de permettre l'enseignement de la langue rom, dans les classes des plus grands, fréquentées par un grand nombre de Roms. Les pédagogues de l'école devront aussi passer par un cours de formation de langue rom. Pour l'instant, le rom ne sera pas une matière obligatoire.

Le budget de l'Etat

Le ministre des Finances de la République tchèque, Ivo Svoboda, après sa rencontre avec d'autres membres du cabinet et une discussion sur le budget de l'Etat pour l'année prochaine, pense que dans ce budget il pourrait y avoir de la place pour augmenter les dépenses. Deux solutions sont retenues. La première compte sur un budget équilibré, la seconde sur un budget légèrement déficitaire - 8/10 du PIB.

L'agriculture tchèque

Le ministère tchèque de l'Agriculture, selon la déclaration gouvernementale, soutiendra le regroupement des agriculteurs au sein de coopératives et de sociétés de distribution. Une déclaration du ministre Jan Fencl, lors de la réunion de l'Union des coopératives agricoles, en Moravie du sud. Le ministère ne participera pas à leur fondation, mais fournira des moyens financiers pour une campagne d'information.

L'accord d'opposition gauche-droite

Lors d'une conférence de presse, à Brno, le président du groupe parlementaire social-démocrate, Stanislav Gross, a déclaré que la social-démocratie compte respecter l'accord d'opposition signé avec le principal parti d'opposition, l'ODS. Cela ne veut pas dire que ce qui fait partie des compétences du gouvernement, comme la direction des entreprises publiques devrait faire l'objet d'une consultation de ce parti. Les sociaux-démocrates sont, néanmoins, ouverts à toutes discussions.

Les Chemins de fer tchèques

L'Organisation publique des Chemins de fer tchèques ne deviendra probablement pas une entreprise publique, à compter du 1er janvier prochain. Selon les plans de l'ancien cabinet, les Chemins de fer tchèques devaient devenir une entreprise publique pour être transformés, dans la seconde moitié de l'année prochaine, en société par action, avec une participation à 100 % de l'Etat. Le ministère considère comme inutile de créer cette société en deux étapes.

Accord de coalition pour les sénatoriales

Un accord de coalition pour les sénatoriales de cet automne a été signé entre les petits partis de l'opposition, les chrétiens-démocrates, l'Union de la liberté, l'Alliance civique démocrate et l'Union démocratique, ces deux derniers n'étant pas représentés à la Chambre. Ces partis ont aussi discuté, lors de leurs réunions, du changement du règlement du Sénat en ce qui concerne les petits groupes de sénateurs. Le Parti civique démocrate en discute aussi, mais n'a pas adopté une position concrète, à ce sujet.

RFE/Radio liberté

Le directeur de Radio Europe libre/Radio liberté, Jan Obrman, a déclaré que techniquement la station sera prête à diffuser vers l'Iran, à la mi- septembre. Les émissions devraient commencer fin septembre, début octobre.