Nouvelles Mercredi, 08. AVRIL, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

Nouvelles 8.4.98

Réduction de l'industrie métallurgique

La Commission européenne estime qu'avant l'an 2002 il faudra supprimer de 200 000 à 250 000 emplois dans l'industrie métallurgique de 10 pays associés, afin que ces pays puissent intéþrer leurs métallurgies dans le marché de l'Union européenne. Cette prévision concerne notamment la Pologne, la République tchèque, la Roumanie, la Bulgarie et dans une moindre mesure la Hongrie. La Commission a proposé déjà une série de mesures pour la restructuration rapide de l'industrie métallurgique des pays concernés.

Prévisions de la social-démocratie tchèque

Le Parti social-démocrate admet qu'il pourrait prendre part, après les prochaines léþislatives, à un gouvernement minoritaire, avec ou sans la participation des chrétiens-démocrates. Bien que le préþident du groupe de la social-démocratie à la Chambre des députés, Stanislav Gross, estime que les sociaux-démocrates tchèques seront en mesure de former, après les élections, un gouvernement majoritaire, il admet que si cette variante ne pouvait pas se réaliser, la social-démocartie serait capable de former au moins un gouvernement minoritaire stable.

Manifestations des employés du secteur financier

Quelques 2000 employés des bureaux de perception et d'þutres institutions de l'administration publique ont revendiqué devant le siège du cabinet tchèque une augmentation de leurs salaires de 25 % avant le 1er juillet. Les employés de ces institutions estiment qu'ils ont droit à une amélioration de leur situation, de même que les membres de la police, les militaires de carrière et les douaniers.

Loi anti-drogue

Selon un membre du Conseil municipal de la ville de Liberec, Jiri Vacek, en renvoyant au parlement le projet de loi anti-drogue, le Préþident Vaclav Havel n'a pas pris en considéþation les conventions internationales de l'ONU sur les stupéfiants que la République tchèque avait signées. Jiri Vacek, qui est un militant énergique contre la drogue, n'a pas caché cependant les imperfections du projet de loi en question. A son avis, comme le Parlement tchèque n'est pas capable de préparer une bonne loi pour stopper le fléau, il pourrait utiliser une loi étrangère, par exemple, celle qui est en vigueur actuellement en Italie.

Restitutions des biens de l'Eglise

Le patron du Parti civique démocrate et ancien Premier ministre tchèque, Vaclav Klaus, a accusé le gouvernement Josef Tosovsky de procéder en cachette à des restitutions des biens de l'Eglise. Selon Vaclav Klaus, le mandat limité du cabinet Tosovsky ne l'autorise pas ce gouvernement à prendre des mesures irréversibles de cette importance.

Opinions sur la centrale nucléþire de Temelin

Près de la moitié des habitants de la République tchèque est contre l'achèvement de la construction de la centrale nucléþire de Temelin, l'autre moitié a un avis favorable. Tel est le résultat d'un sondage réalisé par la société Gabal Analysis and Consulting. 53 % des personnes interrogées estiment que la consommation croissante de l'énergie devrait être assurée par la centrale de Temelin, 47 % pensent par contre qu'on devrait adopter plutôt des mesures pour réduire la consommation d'énergie.

Aide de la Croix rouge

La Croix rouge allemande a accordé une aide de 43 millions de DM aux victimes des inondations de l'été dernier en Pologne et en République tchèque. Selon le coordinateur de cette initiative, Achim Müller, la Croix rouge allemande a obtenu des dons qui se chiffrent à 72 millions de DM et elle a déþidé donc d'accorder à la Pologne 25 millions et à la République tchèque 18 millions de DM. Cette aide géþéþeuse n'a provoqué que quelques faibles protestations de ceux qui estimaient que la totalité de la somme devrait être accordée aux victimes des inondations au Brandebourg.

Reconstruction du Centre des congrès à Prague

L'assemblée géþéþale du Centre des congrès de Prague a proposé au conseil d'administration de cette société de prépþrer deux projets alternatifs de financement de la reconstruction du centre qui doit abriter, en l'an 2000, la session du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale. Selon le vice-président du conseil d'administration, Petr Diab, un des projets compterait avec la participation de la firme françþise Bouygues, qui obtiendrait de 10 à 30 % des actions de la société.

Activités du fonds Eurimage

Le fonds de soutien au cinema européen Eurimage a accordé une subvention de 28,1 millions de FF pour 13 longs métrages et 8 films documentaires dont deux films tchèques. Il s'agit du film intitulé "Tous mes proches", réþlisé en coproduction tchèque, slovaque et polonaise par Matej Minac ainsi que du film "Prague par les yeux ... " à la réalisation duquel participent les metteurs en scène Michaela Pavlatova, Martin Sulik, Petr Vaclav, Vladimir Michalek et Artemio Benki.