Nouvelles Mercredi, 14. OCTOBRE, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

-AH-

Le commissaire Van den Broek à Prague

Les progrès que la République tchèque a faits sur son chemin vers l'Union européenne ne sont pas aussi grands que prévu, estime Hans van den Broek, membre de la Commission européenne, chargé des relations avec l'Europe centrale. Selon lui, c'est notamment le système juridique, le système bancaire et l'administration publique qui devraient être réformés encore. En visite de Prague depuis le commencement de cette semaine, Hans van den Broek a rencontré, mardi, le Premier ministre Milos Zeman, le chef de la diplomatie tchèque, Jan Kavan, et a prononcé un discours lors de la conférence internationale Forum 2000.

Havel devant la Chambre des députés

Mardi, le président de la République, Vaclav Havel, a ouvert la cinquième réunion de la Chambre des députés qui examinera, en première lecture, le projet gouvernemental de budget de l'Etat pour 1999, ainsi que trois amendements de la loi fiscale qui devraient assurer l'augmentation des revenus budgétaires. Dans son discours, Vaclav Havel s'est prononcé, entre autres, sur la crise au Kosovo et pour l'envoi d'un hôpital de campagne dans cette région de crise.

Une rencontre entre Hillary Clinton, Vaclav Havel et Josef Lux

La première dame des Etats-Unis, Mme Hillary Clinton, qui participe à Prague à la conférence internationale Forum 2000, a rencontré, mardi, au café Slavia, Vaclav Havel et l'ancien vice- premier ministre du gouvernement et ex-président des chrétiens- démocrates, Josef Lux, qui avait démissionné de toutes ses fonctions politiques à cause des troubles de santé. En effet, les médecins lui ont diagnostiqué, il y a environ un mois, une leucémie chronique. Mme Hillary Clinton a parlé de la possibilité d'un traitement aux Etats-Unis.

Petr Pithart en Roumanie

Le président du Sénat, Petr Pithart, en visite en Roumanie, a été reçu, mardi, à Bucarest, par le président roumain, Emil Constantinescu. A l'ordre du jour de cette rencontre: l'intégration dans les structures de l'OTAN et la crise au Kosovo. Sans appuyer la politique de Milosevic, la Roumanie se félicite du report des attaques aériennes de l'OTAN en Serbie et penche pour une solution pacifique du conflit entre les Serbes et les Albanais du Kosovo, a déclaré, à l'issue des entretiens, Petr Pithart.

Cent Afghans demandent l'asile politique en Tchéquie

Des représentants de l'Organisation mondiale d'aide aux réfugiés (OPU) visiteront, vendredi, le camp de réfugiés de Frydek-Mistek, en Moravie du nord, afin qu'ils prennent connaissance de la situation des cent Afghans, qui, après un atterrissage, ce lundi, à l'aéroport international de Prague - Ruzyne, ont demandé de bénéficier du droit d'asile en République tchèque. Il s'agit d'apporter aux réfugiés des vêtements et produits hygiéniques en même temps que de leur proposer un programme de soutien social, en particulier pour les femmes et les enfants. Cette information de l'Agence de presse tchèque, CTK, a été suivie d'une autre information, selon laquelle ces réfugiés ne seraient pas tous de nationalité afghane. Selon les autorités moldaves, il s'agit de ressortissants moldaves, vétérans de la guerre d'Afghanistan.

Sondage

Les intentions de vote des deux partis politiques les plus forts sur la scène politique tchèque, soit les sociaux-démocrates du Premier ministre Milos Zeman et le Parti civique démocrate de Vaclav Klaus, répondent plus ou moins aux résultats des élections anticipées de juin. Les sociaux-démocrates réuniraient 32,5% des suffrages, tandis que le Parti civique démocrate 27%. Suivent les chrétiens-démocrates et le Parti communiste de Bohême et de Moravie.

Manifestation

Plus de deux cents personnes, qui se battent depuis neuf ans déjà pour avoir droit à une restitution, se sont réunies, mardi, devant le siège du gouvernement, pour protester contre le travail de la justice tchèque qui leur refuse le droit à leur biens. Les participants a cette manifestation désirent rencontrer notamment le ministre de la Justice, en vue de lui exposer leurs problèmes.