Nouvelles Mercredi, 15. AVRIL, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

-VR-

Opération du Pþésident Havel

Le Préþident tchèque, Vaclav Havel, qui était, depuis le 9 avril, en vacances dans les Alpes en Autriche, a été hospitalisé et opéré d'urgence à l'hôpital d'Innsbruck. Les médecins ont diagnostiqué une perforation du gros intestin. Ce premier diagnostic a été cependant mis en doute par le médecin en chef du service de chirurgie de l'hôpital d'Innsbruck, Ernst Bodner, qui a qualifié l'état de santé du Préþident de critique et a déclaré que l'opération de Vaclav Havel serait très compliquée. L'opération, qui a commencé mardi à 16 heures 30, a duré près de 4 heures. Elle a montré que le malaise du Président était provoqué vraiment par une perforation d'un diverticule du gros intestin suivie d'une péritonite. L'hypothèse selon laquelle le malaise de Vaclav Havel serait dû à une tumeur n'a pas été confirmée. Le Préþident a été opéré par des chirurgiens autrichiens, mais son médecin tchèque, Ilja Kotik, s'est rendu à Innsbruck pour participer à l'opération.

Débat sur l'adhésion de la Tchéquie à l'OTAN

Le débat sur l'intégration de la République tchèque à l'OTAN s'est terminé dans la Chambre des députés. Le projet gouvernemental d'adhéþion de notre pays à l'Alliance nord-atlantique a été critiqué par les communistes et les républicains d'extrême-droite. Par contre, les députés des partis de droite ont appuyé le projet. Le débat a été ouvert par le ministre tchèque des Affaires étrangères, Jaroslav Sedivy. Il a rappelé que l'intégration des trois pays candidats, dont la République tchèque, a été déjà ratifiée par le Canada, le Danemark, la Norvège et l'Allemagne et que la discussion sur la ratification se poursuit actuellement, entre autres, en Grande Bretagne, aux Pays-Bas, en France et en Belgique. Le Sénat américain doit procéder au vote sur ce problème dans quelques jours, a déclaré le ministre.

Intervention de Petr Necas

Intervenant dans le débat, le préþident de la Commission de la Défense et de la Sécurité, Petr Necas, a appelé la République tchèque à oeuvrer pour l'intégration d'autres pays candidats à l'OTAN. "La République tchèque n'appartient pas plus à l'þTAN que, par exemple, la Slovénie ou l'Estonie," a-t-il déclaré. En ce qui concerne la Slovaquie, il a manifesté la conviction que la société slovaque aura assez de force pour solutionner ses probþèmes intérieurs, obstacle à son intégration à l'Alliance nord-atlantique.

Deux manifestations à Prague

Une manifestation de soutien à l'intégration de notre pays à l'Alliance nord-atlantique a eu lieu sur la place du Château de Prague. Elle a été organisée par des artistes et des étudiants. Par contre, une centaine de manifestants, pour la plupart des personnes âgées, a protesté devant le siège de la Chambre des députés contre l'adhésion de la République tchèque à l'OTAN.

Majoration des retraites

Le gouvernement tchèque a décidé d'augmenter les retraites en République tchèque de 7,3 % en moyenne, soit 380 couronnes (près de 75 FF). Les repréþentants des retraités et des syndicats tchèques ont qualifié cette augmentation d'insuffisante.

Conférence sur la criminalité

Les chefs des polices de sept villes centre-européens, Berlin, Bratislava, Budapest, Munich, Varsovie, Vienne et Prague, se sont rencontrés à Prague pour s'entretenir de la lutte contre la criminalité. Au cours d'une conféþence de trois jours ils se penchent sur les mesures à prendre contre le vol, la prostitution et la délinquance des étrangers.

Inauguration d'une exposition

Six artistes se sont associés pour rendre hommage à l'þniversité Charles à l'occasion du 650ème anniversaire de sa fondation. L'exposition intitulée "Prahy - Les seuils" est placée sous le patronnage du recteur de l'Université Charles, Karel Maly. Elle a été inaugurée dans la salle de Manes située au bord de la Vltava. Les oeuvres exposées symbolisent le chemin de la connaissance.