Nouvelles Mercredi, 18. OCTOBRE, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Astrid Hofmanova

La diplomatie tchèque se félicite du sommet de Sarm al-Seich

Le ministère tchèque des Affaires étrangères se félicite des résultats du sommet de Sarm al-Seich dont l'objectif est de stopper les violences entre Israël et la Palestine. La reprise du dialogue de paix ne sera pas simple et demandera beaucoup d'efforts des deux côtés, peut-on lire dans une déclaration du ministère.

Conférence Forum 2000 se poursuit à Prague

La conférence internationale Forum 2000 consacrée à l'éducation, la culture et aux valeurs spirituelles se poursuit à Prague. Vu la situation actuelle au Proche-Orient, l'ex-premier ministre israélien, Shimon Pérès, a émis l'espoir qu'on parvienne à la conclusion d'un traité de paix entre Israël et la Palestine. Le problème n'est pas si, mais quand le processus de paix sera terminé, a-t-il souligné. Dans le même temps, les participants au Forum 2000 ont appelé les participants au sommet de Sarm al-Seich en Egypte à oeuvrer pour la fin des hostilités et pour la reprise du dialogue entre les dirigeants de l'Etat d'Israël et de la Palestine.

Jan Kavan à Bruxelles à propos de Temelin

Mercredi à Bruxelles, le chef de la diplomatie tchèque, Jan Kavan, s'entretiendra avec Günter Verheugen, commissaire chargé de l'élargissement de l'Union européenne, de l'actuel conflit entre l'Autriche et la République tchèque, dû à la mise en service de la centrale nucléaire de Temelin. La Commission européenne est prête à jouer le rôle de médiateur dans ce conflit. Avec des députés du Parlement européen, le ministre Kavan débattra aussi de la réforme des structures communautaires.

L'adhésion tchèque à l'UE

La présidence française de l'Union européenne n'a pas avancé le débat concernant l'élargissement de l'Union, ni la réforme de ses institutions, estime le président de la commission pour l'intégration européenne de la Chambre des députés, Jaroslav Zverina, qui participe aux assises de la COSAC regroupant des pays candidats et membres de l'Union européenne. Selon Zverina les Quinze ne sont pas en mesure de garantir l'élargissement dans un délai "raisonable". La République tchèque sera prête à adhérer à l'Union le 1er janvier 2003, estime-t-il.

Havel à propos du sommet de l'OTAN en 2002

La candidature de Prague à l'organisation du sommet de l'OTAN 2002, tel était le thème d'un entretien du Président tchèque Vaclav Havel avec le chef de la diplomatie lettonne, Indulis Berzins, en visite de Prague depuis dimanche dernier. La Lettonie soutient cette candidature, car le sommet de Prague pourrait décider d'une nouvelle vague d'élargissement à laquelle la Lettonie, la Lituanie ainsi que l'Estonie voudraient participer.

Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté

Le 17 octobre a été proclamé Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté. L'association civique, L'Espoir aux gens, a fêté cette Journée par un happening organisé mardi dans le centre de Prague. L'association aide les groupes de population menacés, dont surtout les handicapés, les personnes sans domicile fixe, les enfants abandonnés et les personnes âgées. Selon les données de l'ONU, 1,5 milliard d'habitants de la planète vivent dans la pauvreté absolue.

Obligation de visa pour des pays de l'ex-Union soviétique

Désormais ce ne sont pas seulement les ressortissants russes, biélorusses et ukrainiens qui doivent demander l'octroi des visas pour pouvoir voyager en République tchèque, mais aussi les Kazakhs, Kirghiz, Moldaves et Turkmènes. L'obligation de visa pour ces quatre anciennes républiques soviétiques entre en vigueur le 22 octobre prochain.

Minorités ethniques

Une délégation de la Commission du Conseil de l'Europe pour les minorités ethniques est venue à Prague pour examiner les conditions de différentes ethnies vivant en République tchèque. La Présidente du Sénat, Libuse Benesova, a présenté aux membres de cette délégation une nouvelle loi sur les droits des minorités ethniques, en préparatif actuellement.

Augmention du salaire moyen brut

Les données publiées, aujourd'hui, par l'Institut tchèque des statistiques indiquent que le salaire moyen brut a augmenté, au deuxième trimestre de cette année, de 5,8%, se chiffrant à 13 911 couronnes. Par rapport à la même période de l'an dernier, c'est un accroissement de 758 couronnes. Les salaires ont été les plus élevés dans le secteur bancaire - plus de 26 000 couronnes, les plus bas dans le secteur des soins sociaux - 12 692 couronnes.