Nouvelles Mercredi, 25. OCTOBRE, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Vaclav Richter

Le roi des Belges à Prague

Le roi des Belges Albert II et la reine Paola poursuivent leur visite à Prague. Mardi, le couple royal a rencontré le Président tchèque, Vaclav Havel. Ce dernier considère la visite royale comme un grand honneur rendu à la République tchèque. Un dîner sollenel a été offert à cette occasion au Château de Prague.

Le Premier ministre tchèque a rencontré son homologue italien

Les Premiers ministres italien et tchèque, respectivement Giuliano Amato et Milos Zeman, estiment que la République tchèque devrait entrer à l'Union européenne le plus tôt possible. A l'issue d'une rencontre des deux hommes d'Etat à Rome, Giuliano Amato a laissé entendre que la République tchèque pourrait être admise à l'Union le ler janvier 2003.

Une initiative en faveur des pays candidats à l'intégration à l'UE

Milos Zeman s'est entretenu également avec le président de la Chambre des députés italienne, Luciano Violante. Ce dernier s'est prononcé pour la participation de la République tchèque aux négociations sur la réforme des institutions de l'Union européenne. Il estime que les pays candidats devraient avoir la possibilité de prendre part au débat sur les règles qu'ils seront obligés de respecter après leur adhésion à l'Union. Milos Zeman a ensuite terminé sa visite officielle de deux jours en Italie.

Prague ne participera pas à une initiative de Varsovie et de Budapest

Les membres du Conseil municipal de Prague ont décidé que la capitale tchèque ne se joindrait pas à une déclaration qu'elle est invitée à signer en commun avec Varsovie et Budapest. La déclaration appelle l'Union européenne à se prononcer concrètement sur son élargissement. Le maire de Prague, Jan Kasl, ne cachait pas sa déception. "Je considère cette décision des membres du Conseil municipal comme très malheureuse et myope sur le plan politique," a-t-il déclaré.

Dédommagement des anciens déportés de travail

Les délégués des Etats-Unis et de cinq Etats d'Europe centrale et orientale y compris la République tchèque ont signé à Vienne des accords bilatéraux avec l'Autriche sur le dédommagement des déportés de travail au cours de la Seconde Guerre mondiale. Les accords en question concernent près de 150 000 personnes et la somme nécessaire pour leur dédommagement doit atteindre près de 6 milliards de schillings dont 501 millions seront mis à la disposition des anciens déportés de travail tchèques.

Négociations tchéco-autrichiennes sur la centrale de Temelin

Le ministre tchèque des Affaires étrangères, Jan Kavan, s'est entretenu à Vienne avec le Chancelier autrichien, Wolfgang Schüssel, sur la problématique de la centrale nucléaire de Temelin. "Nous avons formulé certains aspects d'un éventuel accord sur ce problème", a déclaré Jan Kavan devant les journalistes. Il n'a pas donné de précisions sur ce projet d'accord qui doit être présenté encore au Premier ministre tchèque, Milos Zeman. Le chef du gouvernement tchèque rencontrera le Chancelier autrichien le 31 octobre au château de Zidlochovice en Moravie du sud.

Disparition d'Eduard Golstücker

Eduard Goldstücker, historien de la littérature, germaniste, critique et journaliste, est mort à Prague à l'âge de 87 ans. Il s'est fait connaître surtout grâce à ces travaux consacrés aux rapports littéraires tchéco-allemands du 19ème siècle et à la littérature juive de langue allemande du début du 20ème siècle. En 1963, il a organisé la première conférence officielle sur l'oeuvre de Franz Kafka. Eduard Goldstücker a passé la période entre les années 1969 et 1990 en exil en Grande-Bretagne.

Météo

Le ciel est à moitié dégagé avec les températures se situant dans la journée autour de 15 degrés.