Nouvelles Vendredi, 22. SEPTEMBRE, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Jaroslava Gissubelova

Message de la Banque mondiale aux pays pauvres

L'actualité tchèque, ce sont les assises du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale à Prague. La Banque mondiale se propose d'aider la République tchèque non pas dans le domaine des finances, mais en lui accordant des expériences et des contacts en vue d'accélérer son entrée dans l'Union européenne. C'est ce qui ressort des paroles du président de la Banque mondiale, James Wolfensohn.

Un nouveau message a retenti à ce forum en ce qui concerne la diminution de la pauvreté. Kemal Dervis, vice-président de la Banque mondiale, a invité à une coopération en vue de la création de la politique macro-économique des pays pauvres. Le nombre total de 1,3 milliard de gens pauvres, au revenu inférieur à un dollar par jour, n'a pas changé. La priorité absolue de la Banque est de faire baisser ce nombre à 600 millions, d'ici à 2015, a-t-il déclaré.

Une critique de la Banque mondiale

Le financement des barrages mégalomanes et de l'extraction du pétrole et de l'or sont les plus graves manquements du F.M.I. et de la Banque mondiale à l'environnement - une opinion de Jan Keller, sociologue et écologiste, exprimée dans une conférence de presse organisée par le ministre tchèque de l'Environnement, Milos Kuzvart.

L'agence CTK informe dans ce contexte que le ministre Kuzvart est prêt à participer à des manifestations alternatives aux négociations des banquiers.

Des tentes pour les opposants antimondialisation

Le village de toile édifié sur le stade de Strahov à Prague pour accueillir les opposants aux assises des banquiers a reçu ses premiers habitants. Leur nombre n'est pas élevé - une soixantaine, pour l'instant. Or, quelque 6000 lits ont été réservés dans ce village d'une capacité de 15 000 personnes.

Journée sans voiture

Une vingtaine d'activistes tchèques et étrangers ont organisé un happening sur la place de la Vieille-Ville. Ils ont fait appel aux financiers réunis à Prague à se déplacer, lors des assises, par le métro et le tram. Leur appel à la journée sans voitures est resté sans écho...

Frontière animée

La police des frontières, qui fait des contrôles plus conséquents en rapport avec les assemblées générales des institutions de Bretton Woods, a refoulé, entre le 10 et 20 septembre, 194 personnes. Une information du département de presse de la présidence de la Police tchèque.

Conférence sur les Balkans - appel de Vaclav Havel

Prague est aussi le théâtre d'une conférence sur les Balkans. Le Président Vaclav Havel croit que les élections parlementaires et présidentielles qui auront lieu, dimanche, en Yougoslavie apportent un tournant vers la démocratie.

Daniel Besson, adjoint du haut représentant pour la Bosnie-Herzégovine, a souligné à cette conférence que les firmes tchèques ont d'innombrables possibilités de participer au renouveau d'après-guerre des Balkans.

Loi sur la lustration

La Chambre des députés a prorogé la validité des lois de lustration au-delà du 1er janvier 2001. Les deux projets adoptés ce jeudi doivent encore être approuvés par le Sénat et signés par le président de la République.

Coopération entre la Wallonie et la Tchéquie

La Wallonie et la République tchèque signeront, le mois prochain, un accord cadre de coopération dans le domaine de l'économie, de l'environnement, de la culture et de l'éducation. Une information fournie par Philippe Suinen, commissaire général aux relations internationales de la Wallonie et de la Communauté française de Belgique.

La social-démocratie gagne des points

Un sondage effectué par l'Institut IVVM démontre que la social-démocratie a marqué, en septembre, un accroissement considérable des intentions de vote. Pour la première fois depuis avril 1999, elle a occupé, avec 25% des intentions de vote, la première place à l'échelle des partis politiques tchèques, devant l'ODS crédité par 22% des intentions de vote.