Nouvelles Vendredi, 28. AOÛT, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

NOUVELLES 28.8.98

Vaclav Havel s'apprête à quitter l'hôpital

Selon Miroslav Cerbak du collège des médecins traitant le président de la République, c'est vendredi après-midi que Vaclav Havel quittera l'hôpital militaire de Prague. Cerbak a précisé également que le patient respire désormais sans canule qui lui avait été enlevée mercredi. Cette mesure provisoire, destinée à faciliter la respiration spontanée, a été appliquée à Vaclav Havel le 3 août, en raison des complications respiratoires ayant apparu après l'opération du gros intestin.

RFE/RL diffusera d'abord vers l'Iran seulement

Dès le 1er septembre, Radio Europe libre/Radio Liberté, qui a son siège à Prague, commencera ses émissions vers l'Iran seulement. Pour ce qui est des émissions destinées aux auditeurs irakiens, dont l'ouverture était prévue à la même date, elles seront reportées à plus tard. Mercredi soir, le cabinet tchèque a décidé que Washington, qui finance cette radio, doit d'abord demander officiellement à Prague de s'exprimer. Il est à noter que les Etats-Unis se sont mis d'accord avec le cabinet précédent sur la création de la rédaction persanne, sans parler, alors, des émissions vers l'Irak. "Il n'est pas exclu que même les émissions en persan pourraient se terminer après trois mois", a dit, dans ce contexte, le porte-parole du gouvernement, Libor Roucek, ce que Jan Obrmann, directeur de la station américaine, a refusé de commenter.

Local Street Party sans incident?

Quelque deux milliers de jeunes qui défileront, samedi, dans les rues de Prague, dans le cadre de la manifestation "Local Street Party", seront accompagnés de 120 policiers. D'autres policiers, au nombre de 880, seront prêts à intervenir en cas de violation des lois. La manifestation renoue avec celle organisée, en mai dernier, sous le titre de "Global Street Party" et qui s'est terminée par de graves perturbations de l'ordre public. L'objectif des telles manifestations est de protester contre l'automobilisme, la globalisation de l'économie et le pouvoir de moins en moins contrôlable des sociétés supranationales.

Les questionnaires pour les officiers supérieurs

Les généraux et autres officiers supérieurs de l'armée tchèque commencent déjà à remplir les questionnaires destinés aux militaires qui travailleront dans les structures de l'Alliance atlantique. Ces tests concernent aussi les soldats tchèques des unités de décontamination chimique et d'intervention rapide qui opèrent déjà avec les forces de l'OTAN.

Les communistes pour les "mains propres"

Le Parti communiste de Bohême et de Moravie soutient l'effort du cabinet social- démocrate en vue de réexaminer les privatisations douteuses. Vaclav Exner, vice- président du parti, en a informé, jeudi, lors d'une conférence de presse à Prague. Les communistes sont, selon lui, pour la constitution de commissions d'enquête aussi au sein du Parlement.

Les syndicats en état d'alerte à la Télévision tchèque

Si la direction de la Télévision tchèque, chaîne publique, procède à des licenciements massifs, le comité exécutif du Syndicat de la TV ne restera pas les bras croisés. Il s'adressera au Conseil audiovisuel, aux médias et se mettra à organiser des manifestations de protestation. D'après le quotidien Pravo, le directeur de la TV tchèque, Jakub Puchalsky, aurait confirmé l'information, pour l'instant non-officielle, sur le licenciement de 8% des employés.

Le régime d'austérité continue dans l'enseignement

Les écoles qui ressentent une pénurie de finances ne peuvent plus compter sur une subvention supplémentaire dans la nouvelle année scolaire. A la mi-août, le ministre de l'Education, Eduard Zeman, a proposé au gouvernement d'augmenter le budget de son secteur de plus de 5 milliards de couronnes. Ce jeudi, le ministre s'est vu obligé d'avouer que le cabinet ne dispose pas de moyens permettant de donner suite à sa demande.

Prague-ville culturelle

Le soutien du gouvernement tchèque au projet "Prague-ville culturelle européenne de l'an 2000", a été au programme des entretiens du Premier ministre, Milos Zeman, avec le ministre de la Culture, Pavel Dostal. A la charnière du millénaire, Prague devrait devenir ville européenne avec sept autres villes dont Avignon, Bruxelles, Cracovie ou Helsinki.