Nucléaire – Temelín : suite à l’appel d’Areva, ČEZ ne pourra pas conclure de contrat avec le vainqueur de l’appel d’offres

La société énergétique ČEZ ne pourra pas signer de contrat avec l’éventuel vainqueur de l’appel d’offres pour l’achèvement de la centrale nucléaire de Temelín (Bohême du Sud). C’est ce qui découle de l’injonction préliminaire prononcée, lundi, par le Tribunal régional de Brno suite à l’appel déposé par Areva. Areva confirme avait lancé une action en justice contre la décision rendue par le Bureau tchèque pour la protection de la concurrence économique (UOHS). Le groupe français, qui était le seul candidat européen, a été exclu de l’appel d’offres à l’automne 2012 après que la partie tchèque a estimé qu’il n’avait pas respecté le cahier des charges. Propriétaire de Temelín, ČEZ peut néanmoins continuer à évaluer les offres des deux candidats restants, la société américo-japonaise Westlinghouse et le consortium tchéco-russe MIR.2000. L’achèvement de la centrale nucléaire de Temelín prévoit la construction de deux nouveaux réacteurs pour un montant estimé entre huit et douze milliards d’euros.