Pacte budgétaire : Petr Nečas et Karel Schwarzenberg mettent de l’eau dans leur vin

Le Premier ministre, Petr Nečas (Parti civique démocrate, ODS), et le ministre des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg (TOP 09), se sont entendus, mardi soir, pour être plus mesurés dans leurs déclarations relatives à la signature ou non par la République tchèque du Pacte budgétaire européen. Les chefs du gouvernement et de la diplomatie, leaders des deux principaux partis de la coalition gouvernementale, s’étaient vivement critiqués en début de semaine dernière par voie de presse, suite à la décision prise par Petr Nečas au sommet extraordinaire de Bruxelles de ne pas se rallier à l’union fiscale comme vingt-cinq autres pays membres et de se tenir ainsi en marge de l’intégration européenne aux côtés de la Grande-Bretagne. Sans donner plus de précisions, les deux hommes ont indiqué qu’ils allaient désormais continuer à discuter de la position qu’adoptera finalement la République tchèque.

Auteur: Václav Richter