Place Venceslas - cible des manifestants radicaux

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Jaroslava Gissubelova

Mardi dans la journée, les manifestants, au nombre de 12 000, ont bloqué plusieurs endroits U Prague, dont surtout le Centre des congrès et ses alentours, dressé et allumé les barricades, jeté des pavés et des cocktails Molotov contre la police. La situation s'est nettement dramatisée dans la soirée. Des centaines d'opposants radicaux ont ravagé la place Venceslas: les vitrines cassées de restaurants McDonalds et KFC, du grand magasin C&A. La foule s'est attaquée aux banques. Juste en face de la Radio tchèque, elle a cassé les vitrines du magasin Mercedes Benz. Après 22 heures, la police est intervenue. A l'aide du gaz lacrymogène et de matraques, elle a dispersé la foule... Le dîner offert en l'honneur des banquiers et des hôtes officiels par le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, au Parc des expositions, s'est passé en calme, sans protestation aucune.



Bilan des violences



Lors des actions de violence, mardi soir, au centre de Prague, la police a arrêté environ 420 personnes, dont 130 étrangers. Une information du ministre de l'Intérieur, Stanislav Gross. A ses dires, il va tout faire pour que les auteurs de ces actes en soient rendus responsables. Le ministre s'est félicité du travail de la police tchèque, en déclarant que les objectifs fixés ont été accomplis. Toujours selon le ministre, 18 policiers ont été hospitalisés. Le nombre de personnes blessées diverge entre une soixantaine et plus d'une centaine. Les manifestants ont blessé également un délégué japonais et un délégué russe. La brutalité et le vandalisme de la foule ont dépassé les attentes de Stanislav Gross. C'est aujourd'hui qu'on doit publier la liste des personnes arrêtées qui risquent l'inculpation d'atteintes U l'ordre public. Une partie d'activistes antimondialisation italiens de l'organisation radicale YA BASTA a quitté Prague, dans la nuit de mardi U mercredi. Les protestations doivent se poursuivre aujourd'hui. La police a de nouveau fermé le pont Nuselsky qui mène vers le Palais des Congrès. Le trafic du métro pragois est de nouveau limité.