Prague nommée ville créative de la littérature par l’UNESCO

Ce lundi 1er décembre, Prague a rejoint le réseau des soixante-huit villes créatives de la planète, désignées par l’UNESCO. Vingt-huit métropoles ont rejoint cette liste cette année. Elles ont été choisies pour leurs compétences dans un des sept domaines retenus : Tel Aviv a par exemple été nommée ville créative dans la catégorie arts médiatiques, Bilbao a été distinguée dans la catégorie design, et Hanovre a été nommée ville créative pour la musique. La capitale tchèque, elle, a remporté le titre de « ville créative dans le domaine de la littérature », conjointement avec la ville espagnole de Grenade, la ville allemande de Heidelberg et la ville néo-zélandaise Dunedin.

Prague avait déjà déposé sa candidature en 2009, date de la création du projet « Prague, ville de la littérature », mais le processus d’admission de nouveaux membres au réseau des villes créatives a été interrompu par l’UNESCO, avant d’être relancé en début d’année. Depuis le début, la candidature de la capitale tchèque, coordonnée par la Bibliothèque municipale, s’est donnée pour ambition de créer une plateforme rassemblant trente associations littéraires pragoises diverses, afin de préparer les conditions propices pour recevoir ce titre prestigieux. Responsable du projet, Kateřina Bajo a précisé à ce propos:

Kateřina Bajo, photo: Archives web du projet «Prague, ville de la littérature»
« Le processus d’admission de nouveaux membres dans ce réseau exclusif de villes créatives est relativement compliqué. Toutes les conditions d’admission sont minutieusement examinées. Dans notre candidature, nous avons non seulement décrit l’actuelle et l’ancienne vie littéraire pragoise, mais nous y avons également exposé nos plans futurs, donc la façon dont nous voulons prendre part à ce réseau de villes créatives. Nous avons déposé la candidature au mois de mars de cette année. Mais déjà avant cela, nous avons dû entrer en contact avec les autres villes de ce réseau dans le monde entier, pour demander leur appui au vue de l’acceptation de notre candidature. Ainsi au printemps 2014, les sept villes, faisant déjà partie des villes créatives de la littérature, comme Edimbourg, Melbourne ou Dublin, nous ont manifesté leur soutien, ce qui a également favorisé notre acceptation. »

Il s’agit ainsi d’un succès incontestable, dans la mesure où après avoir déposé leur candidature, certaines villes se sont vu rejeter l’obtention de ce titre à plusieurs reprises. Mis à part le soutien des villes faisant déjà partie du réseau, Kateřina Bajo a dévoilé les principaux critères ayant convaincu l’UNESCO de retenir Prague comme une « ville de la littérature » :

« Le principal critère était de démontrer que Prague possède effectivement une abondante vie littéraire, que la ville vit par la littérature, qu’elle organise de nombreuses activités littéraires, que la littérature y est encouragée. Il était important de montrer que les habitants manifestent également un intérêt vis-à-vis de ces activités littéraires. Nous trouvons notamment un grand nombre d’éditeurs et d’institutions, qui font également partie du projet. »

Photo: Miroslav Tomek, web du projet «Prague, ville de la littérature»
Kateřina Bajo a tenu à souligner que le succès du projet « Prague, ville de la littérature », n’est pas seulement dû à l’obtention du titre tant convié, mais tient aussi au fait que cette initiative a permis avec le temps une coordination plus approfondie entre les différentes institutions littéraires. Dans le cadre de la phase de préparation précédant le dépôt de la candidature, plusieurs activités se sont déroulées à Prague : des lectures ont été organisées dans le métro, et des œuvres connues ont été récitées depuis des nichoirs installés dans des parcs. Kateřina Bajo a indiqué ce que ce titre allait apporter à la ville de Prague :

« Bien évidemment obtenir ce titre de l’UNESCO, et dans le cadre d’une concurrence ardue entre tant de villes connues, est un immense succès. Ce titre est également un instrument pour attirer de nombreux touristes. Ensuite, il a pour conséquence une intensification de la coopération entre les villes étrangères. En nous félicitant pour l’obtention de ce titre, plusieurs villes nous ont proposé directement différents projets, évoquant une possible future collaboration avec Prague. »

En rejoignant ce réseau des désormais soixante-neuf villes créatives de l’UNESCO, Prague s’engage à collaborer et à développer des partenariats pour promouvoir la créativité, partager de meilleures pratiques et renforcer sa contribution à la vie culturelle de la planète.