Quand une taverne devient le siège d'un parti politique : la « Balbinova poeticka hospudka »

Поэтический трактир им. Бальбина

Dirigée par le « génial gouverneur » Jiri Hrdina, fréquentée par une clientèle hétéroclite, et décorée de toutes sortes d'objets amenés par les clients eux-mêmes ou récupérés dans les greniers des administrations communistes, la « Balbinova poeticka hospudka » est à la fois une salle de concert, une scène de théâtre, parfois une salle de cinéma, mais aussi le siège d'une radio, d'un journal et surtout d'un parti politique, « Balbinova poeticka strana » (BPS - parti poétique de Balbin). Visite de cette hospoda pas comme les autres et rencontre avec Jiri Hrdina, heureux patron de cette joyeuse taverne.

Fondée en 2000, la « Balbinova poeticka hospudka » donne pourtant l'impression d'avoir toujours été ici, à deux pas de notre radio, au numéro 6 de la rue dont elle porte désormais le nom. Le portrait de Bohuslav Balbin, prêtre jésuite et patriote tchèque du XVIIème siècle, observe d'ailleurs d'un oeil bienveillant la salle principale où ont lieu les concerts et autres évènements culturels. Selon Jiri Hrdina, Bohuslav Balbin fut une sorte de premier dissident tchèque. C'est donc logiquement que l'on sent cette atmosphère un peu décalée qui fait que la Balbinova est aujourd'hui devenue un des hauts lieux pragois d'une certaine culture alternative. Sous une banderolle qui reprend des paroles de Karel Kryl, se produisent, entre autres, des chansonniers comme Jaroslav Hutka, Raduza, ou encore Ivan Hlas. La petite scène présente aussi des pièces de théâtre et la « hospoda » s'est même transformée recemment en salle de cinéma pour les projections du film de P. Nikolaev « ...a bude hur ».

La « hospoda » est aussi le siège d'un parti homonyme, « Balbinova poeticka strana ». Au delà de la statue de Lénine qui distribue les rouleaux de papier dans les toilettes, on remarque donc des références à un autre parti politique, celui fondé par le maître des lieux et quelques amis lors d'une soirée de St. Sylvestre. Bien qu'il soit classé par les politologues dans la catégorie des partis « canulard », le parti présente régulièrement des candidats depuis 2002 et peut se vanter de récolter quelques milliers de voix à chaque élection. Jiri Hrdina nous explique un peu mieux quelles sont les activités et les objectifs de ce parti :

Jiri Hrdina
« On discute, on aime discuter. Ils ne savent pas où nous classer, ils disent que nous sommes un parti « régressif », parce que nous n'avons pas ces clichés comme les autres partis politiques. Par exemple, le nombre de membres de notre parti est limité et clos pour toujours. Les fonctions sont à vie et héréditaires. Nous ne sommes que 5 et nos réunions peuvent se faire autour d'une table dans une « hospoda » ; c'est pour montrer qu'un parti n'a pas besoin d'un secrétariat et d'employés rémunérés et que ça marche sans ça. »

Dans la vie, la limite entre fiction et réalité est floue...nous justement on balance tout le temps à la limite entre fiction et réalité et nous aimons ça. On nous demande si on est sérieux ou pas, mais ce n'est pas si simple. On nous voit se moquer des choses mais quand nous prenons parti c'est sérieux. Nous ne faisons pas ça pour gagner les élections et profiter de positions avantageuses mais je crois qu'il faut faire en sorte que les grands partis se regardent dans la glace, et il faut même se moquer un peu d'eux.

Kandidáti Balbínovy poetické strany do Evropského parlamentu
Malgré des discours parfois un peu surréalistes, le parti « Balbinova Poeticka Strana », à travers son programme BalbiNew Deal, défend aussi des positions bien arrêtées. Le parti revendique ainsi son euroscepticisme, reprochant à l'Europe d'avoir déjà trahi le pays à plusieurs reprises. Il prône également une réforme du mode de scrutin aux élections législatives et sénatoriales, qui permettraient une meilleure représentation des petits partis au Parlement.

Il ne faut pas pour autant hésiter à se rendre à la « hospudka », qui se veut avant tout un lieu d'échanges et de dialogue où les opinions différentes et les débats sont toujours les bienvenus.

www.balbinka.cz