« Suer du sang »

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

Salut à tous les tchécophiles de Radio Prague - Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha ! Après la langue dans notre dernière émission, nous allons poursuivre notre rappel des expressions de la langue tchèque relatives au corps humain en nous intéressant pour cette fois au sang - krev. Un petit mot qui, en tchèque comme en français, possède différents sens comme nous allons le constater.

Le premier de ces sens, le plus commun ou courant, est bien entendu d'ordre physiologique. Il s'agit de ce liquide visqueux, de couleur rouge, qui circule à travers notre organisme. Voilà sans doute pourquoi on ne trouve trace pratiquement d'aucune expression notable possédant un sens figuré. Tout juste peut-on mentionner que lorsqu'une personne prend peur, craint quelque chose jusqu'à en trembler, on peut dire « krev mu tuhla, stydla v žilách », soit avoir « le sang qui se fige, se glace dans les veines », ou même parfois « potit krev » - « suer du sang ».

Nous avons évoqué la couleur rouge du sang, mais pourtant on parle parfois de sang bleu ou vert. De quelqu'un qui a le sang bleu - « mít modrou krev », c'est évidemment parce qu'il est originaire d'une famille noble. En revanche, « avoir du sang vert » - « mít v sobě zelenou krev », ne sert pas à désigner des extraterrestres, mais plutôt les chasseurs. A propos de l'appartenance à un groupe social, à une famille, on peut dire d'un enfant ou d'un membre d'une famille que « le sang ne se renie pas » - « krev se nezapře ». Cela signifie que les caractéristiques familiales sont évidentes, sautent aux yeux. Un peu comme lorsque l'on dit d'un garçon qu'il « est bien le fils de son père » ou encore « tel père, tel fils ». Tout cela équivaut également à une autre expression qui veut que l'on soit « du même sang avec quelqu'un » - « být jedna krev s někým ».

Toujours dans le sens d'avoir hérité de quelque chose, d'une habitude, ou d'être venu au monde avec des dispositions naturelles, du talent pour une activité, on peut aussi dire bien entendu « avoir quelque chose dans le sang » - « mít něco v krvi ». En revanche, lorsque cette disposition n'est pas naturelle, innée, que l'on apprend quelque chose de nouveau, que l'on maîtrise cette chose après s'être exercé, ou que l'on prend l'habitude de faire quelque chose, on emploiera l'expression « přešlo mu to do krve », soit « ça lui ait rentré dans le sang ».

Pour désigner une personne en bonne santé, qui a l'air frais et dispos, comme on entend parfois dire, on peut également utiliser l'expression « být krev a mléko », soit littéralement « être de sang et de lait ». Si un garçon est un petit voyou, ou plutôt un frippon, une canaille, bref un mauvais garçon, on l'accusera de « ne pas avoir dans le corps une goutte de bon sang, honnête » - « nemít v těle kapku poctivé krve ».

Dans un ordre d'idées différent, on retrouve également le sang dans le sens de l'humeur qui commande les passions, le comportement. « Mít horkou krev » - « avoir le sang chaud », c'est à dire être irascible, impétueux, est sans aucun doute une expression familière pour beaucoup de monde. A l'inverse, quelqu'un qui garde son calme en toutes circonstances, un flegmatique, aura, bien entendu, « le sang froid » - « mít studenou krev ». Et puis, lorsque l'on fait quelque chose en se donnant à fond, avec passion, les Tchèques disent littéralement « faire quelque chose jusqu'au sang » - « dělat něco do krve ». Précisons bien toutefois que cette expression peut avoir une connotation négative, puisque l'on peut, par exemple, détester quelqu'un jusqu'au sang ou encore se vexer ou avoir honte jusqu'au sang.

Enfin, en parlant du sang versé, pour désigner le coupable d'un meurtre, en tchèque, on ne dira pas « avoir du sang sur les mains », mais plutôt « avoir du sang collé sur les doigts » - « na jeho prstech lpí krev ». Bien sûr, il existe l'expression « verser son sang pour quelqu'un ou quelque chose » - « prolít krev za, pro někoho, za něco ».

Ainsi prend fin ce « Tchèque du bout de la langue » consacré donc aux expressions relatives au sang - krev. En attendant de vous retrouver dès la semaine prochaine, « que le soleil brille en vous » - « slunce v duši », portez-vous du mieux possible - « mějte se co nejlíp ! », salut et à bientôt - « zatím ahoj ! »