Temelin, cauchemar des Autrichiens, sera mis en marche

r_2100x1400_radio_praha.png

Passons maintenant à un autre sujet qui remplit, également, les pages des journaux tchèques. La mise en marche de la centrale nucléaire de Temelin a fait déjà beaucoup de bruit sur la scène politique européenne, notamment en Autriche et en Allemagne. "Je demande à nos collègues allemands de soutenir l'effort de l'Autriche de protéger ses citoyens", a dit, mercredi soir, Benita Ferrero-Waldner, chef de la diplomatie autrichienne. Le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, vient pourtant de confirmer que la première section de la centrale serait, en effet, mise en marche dans les prochains quinze jours. "Au lieu de répondre par les mots, nous allons répondre par nos actes", a-t-il dit. L'affaire de Temelin a même failli influencer négativement le tourisme en Tchéquie... Une célébration grandiose de la mise en marche de la centrale, commandée par CEZ, société énergétique nationale, aurait dû avoir lieu au château de Hluboka, en Bohême du sud. Or, l'administrateur de l'un des plus beaux châteaux tchèques, submergé par des protestations téléphoniques des bureaux de voyages autrichiens, s'est vu obligé d'annuler la fête.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture