Tennis - Fed Cup : les Tchèques donnent la leçon aux Slovaques

Nicole Vaidisova, photo: CTK

Les Tchèques n'ont fait qu'une bouchée de leurs voisines slovaques en s'imposant cinq points à zàro, samedi et dimanche, à Bratislava, à l'occasion du premier tour de la deuxième division de la Fed Cup, une compétition disputée en équipes nationales et considérée comme l'équivalent féminin de la Coupe Davis.

Lucie Safarova, photo: CTK
Le duel s'annonçait pourtant plus serré sur la terre battue de la capitale slovaque. Tandis que les Tchèques pouvaient s'appuyer sur le talent de Nicole Vaidisova, huitième joueuse mondiale, et de Lucie Safarova, révélation du début de saison grâce à son quart de finale à l'Open d'Australie et à sa finale à l'Open Gaz de France à Paris, les Slovaques comptaient, eux, sur Daniela Hantuchova, 14e joueuse mondiale et récente vainqueur du prestigieux tournoi d'Indian Wells. Mais dès la première rencontre, samedi, Lucie Safarova créait une mini-surprise en venant à bout en trois sets (7-6, 4-6, 6-3) de Daniela Hantuchova. Une victoire dont Lucie Safarova était bien consciente de l'importance :

Dominika Cibulkova, photo: CTK
« Ca a été un match très équilibré. Ces derniers temps, Daniela a prouvé qu'elle jouait un très bon tennis et qu'elle était capable de battre les meilleures joueuses mondiales. C'est un élément qui ajoute donc beaucoup à ma satisfaction de l'avoir battue. Je m'efforce toujours de donner le maximum sur un court, de ne rien lâcher et de me battre sur chaque point. Je pense que c'est une qualité qui me permet de gagner de plus en plus de matches accrochés comme celui d'aujourd'hui. »

Un peu plus tard dans l'après-midi, Nicole Vaidisova offrait un deuxième point à son équipe à l'issue d'un match plus long et disputé que prévu, lui aussi en trois manches (3-6, 6-4, 7-5) contre Dominika Cibulkova, pourtant seulement 123e au classement mondial. N'empêche, au soir de la première journée, le plus dur était déjà fait pour les Tchèques et il ne leur restait donc plus qu'à remporter un des trois derniers matches inscrits au programme de dimanche pour se qualifier pour les barrages qui, en cas de nouvelle victoire, leur permettraient de retrouver le groupe mondial l'année prochaine.

Daniela Hantuchova, photo: CTK
Et ce troisième point, c'est Nicole Vaidisova qui l'obtenait en s'imposant de nouveau en trois sets (6-2, 6-7, 6-3) et après 2h48 de jeu dans ce qui était présenté comme le match au sommet contre Daniela Hantuchova. Au total, Nicole Vaidisova, qui fêtait ce lundi ses 18 ans, a donc parfaitement rempli son rôle de leader en apportant aux Tchèques les deux points qui étaient attendues d'elle. Elle avait donc toutes les raisons d'être satisfaite de s'être sortie du piège :

Nicole Vaidisova, photo: CTK
« Il est certain que j'ai passé beaucoup de temps sur terre battue ce week-end. Mais le plus important est que j'aie remporté mes deux matches. C'est une responsabilité qui a pesé sur mes épaules tout au long de la semaine écoulée et ce n'est jamais évident de confirmer sur le court. C'est donc un motif de satisfaction, surtout dans ce genre de matches, où ce qui fait la différence n'est pas la qualité de votre revers ou de votre coup droit, mais plutôt l'envie de gagner et de donner plus que l'adversaire. »

Grâce à cette victoire contre la Slovaquie, les Tchèques ont donc non seulement obtenu le droit de disputer les barrages en juillet prochain, soit contre la Belgique, la Chine, l'Espagne ou l'Autriche, mais aussi prouvé qu'avec Nicole Vaidisova et Lucie Safarova, deux joueuses régulièrement présentes dans les derniers tours des grandes épreuves individuelles, tous les espoirs leur étaient permis.