Un éditeur des « Discours d’Adolf Hitler » mis en examen pour apologie de génocide

La police soupçonne deux personnes du délit de nier, mettre en cause, approuver et justifier le génocide. D’après l’article 405 du Code pénal ils encourent une peine de prison entre six mois et trois ans. Les autorités de justice ont lancé une enquête relative à la publication du livre « Discours d’Adolf Hitler » par la maison d’édition Guidemedia. D’après les critiques de ce titre, les discours font partie des instruments de la propagande et en absence du commentaire professionnel risquent d’induire une compréhension fallacieuse. Pavel Kamas, l’éditeur du livre, qui indique d’être un des deux accusés, argumente à sa défense que la sélection des discours inconnus au public sert de fondement pour une création libre d’opinion. Selon le politologue Miroslav Mareš, l’issu de l’affaire permettra de déterminer l’étendu de l’article 405 du Code pénal.