Un léger mieux dans l'entreprise tchèque

r_2100x1400_radio_praha.png

L'entreprise tchèque donne enfin des signes d'amélioration. L'augmentation de la productivité et la diminution de l'endettement, tout au long des trois dernières années, ont conduit à l'augmentation des investissements et donc à une certaine reprise. C'est l'aboutissement partiel de la transformation. Les firmes sont désormais de dimension moindre, souvent elles se sont transformées en associations avec des investisseurs étrangers, tandis que le non-paiement des salaires et le manque de liquidités continue d'être le domaine du gigantisme hérité de l'ancien régime. Selon les analyses du ministère de l'Industrie et du Commerce, lors de l'année précédente, le nombre de firmes déficitaires a diminué de 25% , ce qui le ramène à 616 firmes. En revanche, les firmes dont l'exercice était excédentaire sont passées de 1552 firmes à 1632.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture