Un malentendu sur le sol du Parlement européen

r_2100x1400_radio_praha.png

Mme Danielle Auroi, député française du Parlement européen pour le Parti des Verts, se sent vexée par des propos du député tchèque, Jan Zahradil.

Mme Danielle Auroi, député française du Parlement européen pour le Parti des Verts, se sent vexée par des propos du député tchèque, Jan Zahradil. Vous êtes la citoyenne d'un pays produisant 70 % de l'électricité dans des centrales nucléaires et disposant du plus grand nombre de réacteurs en Europe : c'est ainsi que celui-ci a réagi aux reproches et interrogations de la député française concernant la centrale nucléaire de Temelin, située en Bohême du sud. Cela s'est passé pendant les délibérations du Comité parlementaire d'association Union européenne-République tchèque à Strasbourg. Suite à cette réaction, Mme Auroi a quitté la salle. Selon ses paroles, le député Zahradil n'a pas voulu discuter des problèmes très concrets, concernant par exemple les déchets nucléaires, problèmes qu'elle connaît intimement.