Un squelette de dinosaure complet bientôt à Prague ?

L'expédition paléontologique Gobi 06-09, photo: CTK

Les membres de l'expédition paléontologique Gobi 06-09 sont revenus la semaine dernière à Prague. Après un mois passé à faire des relevés de terrains en Mongolie, l'équipe scientifique tchèque va préparer la suite des opérations, des fouilles prévues jusqu'en 2009, avec comme défi ultime : rapporter au pays un squelette de dinosaure complet.

L'expédition paléontologique Gobi 06-09, photo: CTK
Comme souvent, raconte avec humour le paléontologue Martin Kostak, tout est parti d'une soirée autour d'une bière. Alors que le projet de partir en Mongolie, à la recherche de squelettes de dinosaures remonte à deux ans, ce temps a été mis à profit pour trouver des sponsors, privés dans leur majorité, et négocier avec les autorités mongoles et l'université sur place.

C'est dans la région de Nemegt, dans le désert de Gobi, que l'équipée tchèque est partie en reconnaissance, histoire de bien cerner au préalable un terrain immense de 50 km2, vieux de 70-80 millions d'années. Le patrimoine paléontologique y est exceptionnellement riche, le terrain est idéal, sans végétation, désertique, permettant de bons relevés, d'après Martin Kostak. En témoignent les nombreuses expéditions de par le passé qui n'ont pas réussi à épuiser les couches préhistoriques des sols. Tortues et poissons d'eau douce et d'eau salée y sont en nombre. Mais bien sûr, ce sont les dinosaures qui exercent le plus de fascination et les entrailles de la terre mongole en regorgent presque littéralement, aurait-on envie de dire. En tout cas, pour Martin Kostak, c'est évidemment un des objectifs, d'autant que Prague va bientôt être dotée d'un nouveau musée :

« Nous avons justement terminé de ranger ce qui restait dans le bâtiment comprenant les collections de la faculté des sciences naturelles. C'est ce mardi que doivent être lancés les travaux de reconstruction, qui devraient durer 6 mois. Un musée de l'histoire de la terre va être créé : il doit présenter l'histoire du développement de la vie dans notre pays et dans le monde sur une durée de 600 millions d'années. Et ce musée aimerait bien obtenir un squelette de dinosaure de la part de la Mongolie. »

Ce serait alors une première sur le sol de la RT. Quelles sont les chances de réussir alors ? Martin Kostak:

Martin Kostak
« Pour l'heure, nous sommes en train de négocier. Le plus probable, c'est qu'on nous prête des ossements que nous devrions rendre, ou alors si nous trouvons un squelette complet, il est fort possible que nous obtenions la copie exacte de ce dinosaure. C'est pour l'heure la politique que mène le côté mongole : eux aussi sont en train de construire un grand musée paléontologique à Ulan-Bator. Ils vont commencer à rapatrier tous les squelettes disséminés dans les musées un peu partout dans le monde, ce qui à une certaine logique, vu que c'est leur patrimoine. »

Pour la suite des aventures, donc, après un repos bien mérité, Martin Kostak espère mettre sur pied, d'ici à la fin août, le projet définitif et conclure le contrat de collaboration avec les autorités mongoles. La date de la prochaine expédition ne sera précisée que cet hiver, selon les périodes de climat favorables et les dates de fouilles du côté mongol.