Un train à grande vitesse pour rejoindre l'aéroport Václav Havel depuis le centre de Prague ?

L'aéroport Václav Havel, photo: Kristýna Maková

Prague reste une des rares métropoles européennes d'importance à ne pas disposer de liaison ferroviaire vers son aéroport et la municipalité veut que cela ne soit plus le cas d'ici quatre ans. Le ministère des Transports estime qu'un tel projet coûterait entre 19 et 27 milliards de couronnes (de 700 millions à un milliard d'euros). Outre les fonds européens, des investisseurs, tchèques et étrangers, pourraient contribuer à son financement. Il est ainsi question de l'intérêt d'une firme coréenne.

L'aéroport Václav Havel, photo: Kristýna Maková
L'objectif est de permettre de rejoindre l'aéroport plus rapidement qu'avec le bus et de désengorger ses parkings, fréquentés quotidiennement par presque 35 000 véhicules. Le projet n'est pas récent puisqu'il date de vingt ans mais une nouvelle étude devrait le relancer avec deux variantes depuis la gare principale, l'une traversant les quartiers d'Holešovice et de Dejvice et l'autre, plus au sud, traversant les quartiers de Smichov et de Zličín.

Or selon Martin Jírovec, du groupe coréen KOTRA, celui-ci et le gouvernement tchèque envisagerait de collaborer sur différents projets et éventuellement sur la construction d'une ligne à grande vitesse entre le centre-ville de Prague et l'aéroport Václav Havel. Les partenariats entre la République tchèque et des entreprises coréennes sont d'actualité puisque, récemment, le fabricant de pneumatiques Nexen a signé un contrat pour s’implanter dans la zone industrielle de la région de Žatec, en Bohême du Nord. Entre 2016 et 2023, le montant de l’investissement devrait s’élever à 829 millions d’euros. On parle également de possibles investisseurs coréens dans les projets d'agrandissement des centrales nucléaires de Temelín et de Dukovany.

L'aéroport Václav Havel, où transitent chaque année environ dix millions de voyageurs, devrait également à terme être relié au centre-ville par le métro. Les travaux de prolongations de la ligne A jusqu'à l'hôpital Motol sont bientôt achevés et un nouveau tronçon jusqu'à l'aéroport est en projet. Il pourrait ouvrir à l'horizon 2021.