Une affaire de corruption dans l'aviation?

MIG-21, photo: CTK

Les vols d'avions militaires L-39 et MIG-21 sont suspendus, depuis lundi, en République tchèque, y compris les vols d'appareils inclus dans le système de défense antiaérienne de l'OTAN. Une affaire de corruption serait derrière cette décision prise par le ministre de la Défense.

L-39, photo: CTK
Les vols d'avions militaires L-39 et MIG-21 sont suspendus, depuis lundi, en République tchèque, y compris les vols d'appareils inclus dans le système de défense antiaérienne de l'OTAN. Une affaire de corruption serait derrière cette décision prise par le ministre de la Défense. Les avions en question sont dotés d'altimètres défectueux qui auraient pu être la cause des accidents d'avions étrangement fréquents ces derniers temps, et ayant fait plusieurs morts. L'affaire fait l'objet d'une enquête menée par le Service pour la criminalité économique. Déjà, la catastrophe de l'an dernier de deux chasseurs MIG-21 lors de laquelle deux pilotes ont trouvé la mort, a suscité des soupçons. Pourquoi, les pilotes n'ont-ils pas essayé le catapultage? La réponse s'impose - les altimètres n'ont pas signalé que l'avion faisait une
MIG-21, photo: CTK
brusque descente involontaire. Les soupçons ont encore augmenté après la disparition scandaleuse de l'altimètre des épaves de l'avion L-39 s'étant écrasé en août dernier. Une liaison entre le cambriolage et la tentative de faire disparaître les traces est admise par le ministre de la Défense, Jaroslav Tvrdik. Les vols seront interdits jusqu'à ce que l'affaire n'aura pas été élucidée. Le système de défense antiaérienne est assuré, affirme le porte-parole de la base militaire de Caslav, qui fait partie du système intégré de défense antiaérienne de l'OTAN depuis le 12 mars 1999, date de l'entrée de la Tchéquie dans l'Alliance.