Une récompense pour le budget municipal transparent à Hradec Králové

Le maire de Hradec Králové, Zdeněk Fink, photo: Facebook de l'association Otevřená společnost

La ville de Hradec Králové (Bohême de l’Est) s’est vu décerner, fin septembre, le prix de l’administration publique la plus transparente pour la présentation graphique en ligne du budget municipal. Attribué chaque année depuis 2003 par l’association « Otevřená společnost » (« Société ouverte »), le prix vise à promouvoir la transparence des autorités publiques en rendant l’information accessible au public. Directeur de l’association, Ondřej Kužílek a répondu aux questions de Radio Prague.

Photo: Facebook de l'association Otevřená společnost
Deux prix sont décernés. D’abord celui dit « ouvert » à l’administration publique la plus transparente et un second dit lui « fermé » sanctionnant les pratiques de déni d’information aux citoyens. A l’origine de ces deux distinctions opposées se trouvait cependant surtout la volonté de montrer les bonnes pratiques. C’est ce qu’explique Ondřej Kužílek, directeur de « Otevřená společnost » :

« Nous voulions surtout mettre en valeur les bons exemples de façon à inspirer les autres. Pour le concours, nous recevons toujours à peu près trois fois plus de nominations pour la catégorie ʻferméeʼ que pour celle ʻouverteʼ, ce qui peut s’expliquer par la propension des gens à critiquer plutôt que de voir le positif. Nous contrôlons donc toutes les suggestions que nous soumettons ensuite à un jury d’experts. Par ailleurs, depuis quelques années, parallèlement aux choix du jury, les gens peuvent également voter, et ce vote est devenu très populaire. »

En 2014, le jury, composé de diverses personnalités comme l’ancien ministre adjoint de la justice František Korbel ou la journaliste Daniela Drtinová, a surtout apprécié l’initiative de la municipalité de Hradec Králové qui a mis en ligne le budget de la ville. Celui-ci est présenté sous forme de graphique, permettant ainsi de détailler les recettes et les dépenses notamment dans la durée. Ondřej Kužílek replace dans son contexte cette expérience de Hradec Králové :

Le maire de Hradec Králové, Zdeněk Fink, photo: Facebook de l'association Otevřená společnost
« Suite aux élections de 2010, une nouvelle coalition politique a remplacé l’ancienne équipe qui était composée de conseillers municipaux depuis très longtemps. Le programme des nouveaux élus était de rendre le fonctionnement de la mairie plus transparent à l’aide de différents instruments, notamment par la mise en ligne du budget. En outre, la présentation de ce budget comporte plusieurs éléments novateurs par rapport au projet similaire réalisé par Nové Město na Moravě (en Moravie), qui a gagné notre concours en 2013. Tout le monde peut ainsi suivre l’évolution des dépenses sur un point précis pendant l’année écoulée. »

En deuxième place, le jury a apprécié la communication de l’Institut de planification et de développement (IPR) de la mairie de Prague sur les projets de modification du plan territorial urbain. L’institut a mis à disposition du public une large gamme des données, y compris des données sources. La troisième place a été attribuée au maire de Dolní Břežany, une commune des proches environs de Prague, pour son émission régulière diffusée en ligne depuis dix ans dans laquelle il s’adresse aux habitants sous forme de questions-réponses.

Les lauréats de l’anti-prix dans la catégorie « fermée » ont été la mairie d’Ústí nad Labem (Bohême du Nord) dont les actions ont conduit à la fermeture du théâtre Činoherní, la Direction des voies navigables (ŘVC) pour ses obstructions à la réalisation du droit à l’information des citoyens, et enfin la mairie de Pardubice pour avoir trompé délibérément le public en mentant pendant dix-sept mois sur un de ses projets de construction.

Ondřej Kužílek, photo: Facebook de l'association Otevřená společnost
Malgré la multitude de nominations dans cette catégorie « fermée », Ondřej Kužílek considère que l’attitude des administrations publiques dans le domaine de la transparence et du droit à l’information s’améliore :

« Dans le domaine de la publication active d’informations, la situation a évolué dans le bon sens depuis le lancement de notre concours. Nous avons des communes avec des projets très intéressants, certaines publient l’intégralité des documents normalement réservés aux élus municipaux. En revanche, il y a toujours des communes réticentes à publier les informations qui vont au-delà de leur obligation légale. Le panorama est donc très varié, mais en général le niveau de la transparence s’est quand même amélioré. »

La prochaine édition du concours « ouvert/fermé » de l’association « Otevřená společnost » permettra de voir si les élections municipales de vendredi et samedi derniers auront pu servir d’impulsion pour les nouveaux élus.