Une visite de Jindrichuv Hradec

r_2100x1400_radio_praha.png

Parmi les plus belles villes tchèques, Jindrichuv Hradec occupe une place privilégiée. Ancien siège des seigneurs de Hradec, elle est riche en histoire et en monuments architectoniques. Le plus connu est le panorama typique du château qui se reflète dans les eaux de l'étang Vajgar. La ville attire de plus en plus de visiteurs, grâce à son charme, mais aussi à la belle nature qui procure des possibilités de repos. Veuillez accepter notre invitation et visitez avec nous la ville de Jindrichuv Hradec et ses alentours.

La ville se trouve sur l'axe Prague - Vienne, à une trentaine de kilomètres de la frontière avec l'Autriche. Elle est située à l'extrémité sud-ouest du Plateau tchéco-morave. Avec ses plus de 22 000 habitants, c'est le chef-lieu du district du même nom. Jindrichuv Hradec est la plus petite ville universitaire en République tchèque - elle possède l'Ecole des Hautes Etudes Economiques.

Les origines de Jindrichuv Hradec remontent à la fin du 12e siècle. La ville est née d'une commune de marché près de la frontière entre la Bohême, la Moravie et l'Autriche, entre la rivière Nezarka et l'étang Vajgar. La première mention écrite conservée sur la ville date de 1220, lorsque le domaine de Jindrichuv Hradec était possédé par Jindrich 1er, fondateur de la famille des seigneurs de Hradec. Le blason des seigneurs de Hradec, une rose dorée sur un champ bleu, complétée, depuis 1483, par les privilèges du roi Vladislav II de deux lions royaux et de l'initiale W couronné, est jusqu'à nos jours dans les armoiries de la ville.

C'est Jindrich, de la famille des Vitkovci, qui a fait construire le château fort roman de Hradec. Selon le fondateur, la ville porte le nom de Jindrichuv Hradec, ville d'Henri.

Trois familles nobles féodales se sont succédées dans la possession de la ville: les seigneurs de Hradec possédaient la ville le plus longtemps, jusqu'à l'année 1604, quand la famille s'est éteinte. Après eux, c'était la famille Slavata et dernièrement les Tchernin.

La ville a connu son plus grand éclat aux 16 - 17e siècles. Les bourgeois s'enrichissaient de la vente du drap et d'autres marchandises. Le domaine des seigneurs de Hradec a atteint, à l'époque, une surface considérable et leur richesse grandissait grâce à l'élévation des moutons, au brassage de la bière et à la pisciculture. Les premiers étangs sont apparu au 14e siècle et d'autres ont été crées au 16e.

Le centre de Jidrichuv Hradec est site classé. Le château fort s'étend sur plus de 3 hectares et par son étendue, il détient la 3e place en République tchèque, après le château de Prague et le château de Cesky Krumlov. Dans ses intérieurs, une dizaine de milliers d'objets d'art et un nombre identique de livres sont déposés. Les visiteurs peuvent choisir parmi trois circuits de visites: le bâtiment Adam, qui comprend les habitations Renaissance originales donnant au visiteur une image complète de l'espace habité en cette période. Le château fort médiéval conduit le visiteur dans le palais gothique qui est la partie la plus ancienne du complexe du château et dans la cuisine noire. La promenade à travers les siècles est concentrée sur l'évolution historique du château avec la visite des intérieurs du classicisme et de la galerie de peintures. Le point culminant de la visite - le pavillon de jardin - le rondel, qui frappe le visiteur par sa somptueuse décoration en stuc. Le style du pavillon, à la limite du style Renaissance et baroque, est très rare dans notre pays.

Le musée municipal de Jindrichuv Hradec mérite, lui-aussi, d'être visité. Fondé en 1889, il a son siège dans l'ancien séminaire des Jésuites sur la place Balbin. Parmi les collections du musée, la plus remarquable est la crèche mécanique Kryza, la plus grande crèche populaire au monde. Elle compte plus de 1700 figurines, dont 200 mouvantes. Son auteur l'a créé pendant 60 ans.

Très précieuse est aussi la salle Ema Destinn rapprochant au visiteur cette cantatrice tchèque mondialement connue, partenaire d'Enrico Caruso au Métropolitain Opera de New York. Ema Destinn a passé une partie de sa vie non loin d'ici, au château de Straz.

Jindrichuv Hradec est dominée par la tour haute de 60 mètres de l'église de l'Assomption de la Vierge, dont la construction, commencée en 1360, a été achevée au 15e siècle. L'église se trouve à côté de la place principale. Une chose qui n'échappe pas à la curiosité du visiteur: le 15e méridien, marqué sur le pavé, passe par l'angle de cette église.

Le plus remarquable monument sacré de Jindrichuv Hradec - l'église Saint-Jean-Baptiste, dans laquelle de magnifiques fresques gothiques se sont conservées. Sur la place de la Paix, noyau historique de Jindrichuv Hradec, plusieurs maisons gothiques, remaniées en style Renaissance, baroque et du classicisme, se sont conservées. La très belle colonne de la Sainte-Trinité dorée, sur la place, est l'oeuvre de Matej Strahovsky de 1768.

Au pied du château, le long de la rivière Nezarka, on trouve les anciennes maisons de tanneurs. A présent, ces maisons abritent les fameux Ateliers de tapisseries portant le nom de leur fondatrice, Teinitzer. Ces Ateliers jouissent d'une longue tradition et d'une réputation internationale. Jusqu'à nos jours, on y fabrique des tapisseries dont la beauté et la qualité rivalisent celles fabriquées en Belgique et en France. Une partie des anciennes maisons de tanneurs sert aujourd'hui de pension entrant dans le réseau international d'hôtellerie -Hostelling International. Le restaurant offre des spécialités de poisson pêché dans les étangs de la région.

Jindrichuv Hradec est réputée aussi par son chemin de fer à voie étroite. Il y a, en effet, deux lignes, l'une, plus ancienne, reliant Jindrichuv Hradec à Nova Bystrice, l'autre, de 1906, menant de Jindrichuv Hradec à Obratan. La première traverse le paysage montagneux et romantique plein de forêts, cours d'eau et étangs, l'autre parcourt le terrain onduleux couvert de forêts.