Vaclav Havel en visite de la Turquie

r_2100x1400_radio_praha.png

La question kurde était le thème d'une rencontre de Vaclav Havel, en visite en Turquie depuis mardi, avec des intellectuels turcs. Selon Havel, le nouveau Président de Turquie, Ahmet Sezer, est une force motrice du processus qui pousse la Turquie, probablement sous la pression de la critique occidentale, à changer son opinion concernant le respect des droits de l'homme. Les Turcs ne méprisent pas les Kurdes, estime Havel, mais ils hésitent à respecter les droits collectifs. En dépit du fait que Turgut Özal, ancien Président de Turquie, ainsi qu'une série de députés sont d'origine kurde, cette ethnie ne jouit pas des droits de minorités ethniques comme les Grecs, les Arméniens, les Syriens ou les Juifs. Le Président Havel encourage la lutte des Kurdes tout en refusant les pratiques du Parti des travailleurs kurdes qui a recours au terrorisme et à la violence.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture