Vaclav Havel s'en va au Proche-Orient

r_2100x1400_radio_praha.png

Du 10 au 12 octobre, le Président tchèque Vaclav Havel devrait, enfin, effectuer sa première visite officielle en Turquie. Je dis bien enfin, car son séjour au pays symbolisé par le croissant était deux fois annulé: en août 1999, à cause du tremblement de terre en Turquie et, en mars dernier, pour cause de maladie du chef de l'Etat tchèque. Ces dernières années, la Tchéquie et la Turquie ne cessent de s'approcher, comme en témoignent l'aide humanitaire, apportée par les Tchèques à la Turquie sinistrée, des visites réciproques des ministres des deux pays et une coopération économique et commerciale de plus en plus intense. Un autre point commun : l'effort de rejoindre l'Union européenne. Vaclav Havel ne sera par le seul à renforcer, cette semaine, les liens avec ce pays musulman. Parmi ceux qui accompagnent le Président, par exemple le ministre de l'Agriculture, Jan Fencl. Il s'apprête à signer avec son homologue turc une série d'accords, permettant, entre autres, d'enrichir le marché tchèque de produits locaux de la zone tropicale et subtropicale.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture