Vaclav Klaus a accordé des grâces présidentielles