100 ans depuis la naissance de l'auteur de Rosemonde

r_2100x1400_radio_praha.png

Le 28 mars, il y a exactement 100 ans, naissait à Zbraslav, une partie de Prague, aujourd'hui, le légendaire compositeur tchèque, Jaromir Vejvoda. Violoniste à six ans, trompettiste à quatorze, chef de l'orchestre de son père à vingt-quatre. Très tôt, il s'adonna à la composition. Comme dans un conte de fées... Il était une fois une brasserie, un piano et Jaromir Vejvoda, entre deux bocks de bière. Quelques notes sur le piano, une mélodie qui devint la Polka de Modrany (nom d'un quartier de Prague), puis Dommage l'amour, plus connu sous son nom anglais Bear Barel Polka. Pas étonnant, car cet air devint si populaire, dans les années de la Seconde Guerre mondiale, que le chef des forces alliées, le général Eisenhower déclara que la polka de Vejvoda contribua grandement à la victoire. Immortelle, meilleure chanson populaire de Radio Luxembourg, en 1981, elle a retenti, il y a quelques jours au Carnegie Hall de New-York, interprétée par l'Orchestre de la Garde du Château de Prague, sous la baguette du fils du compositeur, Josef Vejvoda.